5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 17:50

Pleine de motivation après avoir visionné les aventures des couseuses britanniques, je me suis dit que moi aussi, je pouvais me faire mon défi couture, 4 ou 5 heures d'afilée pour réaliser un vêtement en une seule fois, sans interruption, et me sentir fière de moi à la fin de la journée. C'était le 1er mai, monsieur était à la maison j'avais le mode d'emploi de la machine pas loin, les conditions idéales étaient réunies.

Et c'est là que le défi a tourné court avant même d'avoir fini de surfiler les pièces : mes deux bobines de fil étaient visiblement bien plus entamées que je ne le pensais (ben oui, deux bobines, je me suis dit que j'avais de la marge).

Bref, ça a pris plus de temps que prévu cette histoire, sans compter que quand je m'y suis remise, une fois le fil acheté, c'est l'élastique qui a fait défaut... Grrr...

Mais tout est bien qui finit bien, le pantalon a été terminé hier et étrenné aujourd'hui, sous le soleil en plus.

Emma (pour un pantalon très aimé)
Emma (pour un pantalon très aimé)
Emma (pour un pantalon très aimé)
Emma (pour un pantalon très aimé)
Emma (pour un pantalon très aimé)

Le modèle, c'est un de mes pantalons préférés, Emma de Madame Maman. Un pantalon plein de chouettes détails, qui en jette, et qu'on peut porter longtemps grâce au bas de jambes élastiqués. Bien expliqué, avec plein de repères et des pièces qui s'emboîtent bien...

Emma (pour un pantalon très aimé)
Emma (pour un pantalon très aimé)
Emma (pour un pantalon très aimé)

Surpiqûres, poches, fausse braguette, fronces... C'est mon troisième et même s'il s'est écoulé un an entre chaque, ça devrait aider.

Seulement voilà, drame : quelque chose a mal tourné et je ne comprends pas pourquoi...

Emma (pour un pantalon très aimé)

Vous avez vu ce décalage HORRIBLE ! Incompréhensible, donc, parce que tout tombait en face (le haut, le bas, les repères) sauf cette couture là... Je sais déjà qu'il va me sauter aux yeux et me faire bondir tous les jours, je me demande si je ne devrais pas en faire un deuxième à titre thérapeutique ?

Quant à ma miss, fashion victim sans le savoir (elle porte ses bottes en fourrure jambes nues sous le soleil, à croire qu'elle a des souvenirs de mode d'avant sa naissance !), elle l'a accessoirisé à sa sauce, et ça lui donne un petit air russe, je trouve... jusque dans l'impro dansée (et elle connaît pas les danses russes non plus, bizarre ce truc).

Emma (pour un pantalon très aimé)Emma (pour un pantalon très aimé)
Emma (pour un pantalon très aimé)Emma (pour un pantalon très aimé)

En même temps, c'est elle qui a choisi le modèle et le tissu, pour remplacer le pantalon précédent, beaucoup aimé et donc beaucoup usé (âme sensible s'abstenir).

Emma (pour un pantalon très aimé)

Alors avec ou sans défaut, il faut que je lui laisse !

Petit PS pour les couseuses : le modèle taille grand, c'est un 8 ans pour une miss qui met du 10 ans. Heureusement, parce que le patron s'arrête au 8 ans (snif).

Partager cet article

Repost 0
Published by anne(tte) - dans Couture
commenter cet article

commentaires

La miche 05/05/2013 20:12

Tu m'as fait sourire... en lisant ... ton" blog à histoires" ! Eh ! Oui ! Nos coutures ont bien souvent une histoire que nous ne trouvons pas toujours drôles pour nous-mêmes mais au final... la joie est là en regardant ta fille danser ! Elle, elle ne voit que son pantalon fait par maman et qui est très confortable pour jouer, danser...
Et la forme de ce pantalon est sympa ! Pour le décalage... on a toutes eu çà... Moi, cela me rend bien plus attentive par la suite ;) Et toi ?

La miche 06/05/2013 17:05

Merci Annette !
Et si tu en refaisais un, tu serais fixée :)

anne(tte) 06/05/2013 15:50

Tu as raison, ça arrive et puis ce n'est pas l'essentiel (merci de me le rappeler en tout cas). D'ailleurs, ça me fait penser à l'épreuve pantalon de l'émission anglaise, avec la candidate qui avait laissé une ouverture en bas de la braguette "which gives ventilation" (!)
Bon, ce qui m'embête, c'est que j'ai été très minutieuse et je ne m'explique pas que ça soit décalé comme ça alors que tout le reste tombait parfaitement en face - si je me suis trompée dans les marges de couture, je devrais avoir le haut ou le bas qui ne coïncident pas ? :/ J'aurais peut-être dû décaler lors de l'assemblage, quitte à avoir le haut et le bas qui ne coïncident pas, en masquant tout ça dans l'ourlet et la ceinture... enfin, on va dire que c'est le métier qui rentre et que la prochaine cousette sera plus réussie (on croise les doigts).

Marie Dardennes 05/05/2013 19:23

Héhé ! Aurais-tu des origines Russes insoupçonnées !!! Dommage pour le raccord... Mais que faire ? Je pense qu'au final, il n'y aura que toi qui verra ce petit "défaut"... Ta fille l'a adopté, c'est le principal !

anne(tte) 06/05/2013 15:46

Oh, j'adorerais avoir des origines russes ! Mais bon, rien de si exotique ou original ici (dommage). Ou alors, elle a été contaminée par des lecture avant et après sa naissance, l'album de Babayaga, la musique de Casse-Noisette ... ? Tu as raison, l'essentiel, c'est qu'elle l'aime, elle est partie à l'école ce matin avec... et puis, il est quand même plus présentable que le précédent ! :P

~ Présentation ~

Le blog à histoires
: Des livres, du tricot, de la couture et encore des livres... Bienvenue chez moi !
Contact

~ ~ ~ ~

Abracadacraft, Des idées pour aujourd'hui et pour deux mains

 

~ Rechercher ~

~ En cours ~

Côté tricot...

Côté lecture...

 

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -