7 décembre 2017 4 07 /12 /décembre /2017 11:21

On en était resté sur un suspens insoutenable : alors, quel modèle avais-je finalement tricoté ? (je suis la reine du teasing, non ?) Encore un autre, comme je disais. Au fil de mes recherches, j'avais trouvé l'alliance parfaite du point de blé, des torsades et des grosses aiguilles : Dream big de Veera Välimäki.

Avec mes pelotes de Petite Wool noir et blanc chiné et mes grosses aiguilles, j'étais prête...

Dream big (tricot)

Il est parfait, ce modèle. Sans couture, tricoté du haut vers le bas, un col un peu large, une énorme torsade, du point de blé partout, une bande de jersey envers le long des emmanchures raglan et sur le côté, des petites bandes côtes en bas des manches et du pull...

Dream big (tricot)
Dream big (tricot)
Dream big (tricot)
Dream big (tricot)
Dream big (tricot)

Pour le choix de la taille, j'ai fait comme je sais faire maintenant que j'ai un peu "étudié le sujet" : j'ai mesuré ce que les anglosaxons appellent "high torso" (mesure prise juste en dessous des bras), ajouté l'aisance que je voulais pour un effet un peu loose mais pas trop (8cm) et j'ai choisi cette taille-là comme tour de poitrine. Avec mon petit bonnet A, pas besoin de prévoir d'ampleur supplémentaire - il faut bien que ça ait des avantages. ;)

Et il tombe tout bien comme je voulais.

Dream big (tricot)

Profitant qu'il se tricote du haut vers le bas, je l'ai enfilé en cours de tricot pour vérifier la longueur du corps et des manches. Et je les ai rallongées pour obtenir... des manches trois quart (!).

Moralité : je devrais le savoir depuis le temps, rien ne sert d'essayer les manches en cours de route sur les aiguilles... Il vaut mieux "bêtement" mesurer.

Et porté, alors ?

Dream big (tricot)

Ben, j'ai aucune photo porté. Et pourtant, porté, il l'est (d'ailleurs, je l'ai sur moi au moment où j'écris ces lignes). Il m'a suivie toutes les vacances en camping car (je croyais avoir pris un deuxième pull... et non) et a donc affronté les visites dans les rues de Freiburg ou Füssen, les petits matins frisquets au bord du Bodensee et même le terrible coulis de framboise de l'aire d'autoroute (dont il a réchappé sain et sauf avec un peu d'eau dans les toilettes de cette même aire d'autoroute, ouf).

En un mot, il est instantanément devenu ce bon gros pull qu'on ne quitte pas et qu'on a l'impression d'avoir toujours porté. Bien chaud, mais pas trop (c'est ça, la vraie laine, en même temps). Avec quelques bouloches qui apparaissent sous les bras (la vraie laine, là aussi) mais vu ce que je le mets, ça me paraît raisonnable. Et puis, un coup de rasoir à bouloches et il n'y paraîtra plus !

J'ai plutôt très envie de m'en tricoter un autre, en fait... Je crois que j'y reviendrai, à cette Petite Wool...

Partager cet article

Repost0
1 décembre 2017 5 01 /12 /décembre /2017 10:00

Petite Wool, épisode 2. Après avoir tricoté mes échantillons et l'avoir bien regardée sous toutes les coutures, je suis passé à l'étape suivante : le choix du modèle. Dans ces cas-là, je peux être très très très indécise... j'ai donc bien fureté sur Ravelry, hésité, regardé, à nouveau hésité...

Évidemment, il y avait plein de belles choses possibles.

Ma première idée, c'était Léon. Je l'avais repéré depuis longtemps : un gilet loose qui se tricote en grosse laine, tendance comme tout ce que fait Aurélie Tixier (alias Une Poule à Petits Pas).

Un gilet dans lequel se lover dans le canapé, une tasse de thé posée devant soi, le tricot à la main et un bon livre audio à écouter/une bonne série à regarder.

Vérification rapide : l'échantillon colle. Le jersey en chiné sera très joli. Oui, un bon choix, ce Léon.

... mais, après mes échantillons, j'avais envie de torsades et de point de blé. J'ai donc poursuivi mes recherches.

En restant sur l'idée d'un gros gilet, il y a aussi celui-ci : Iced.

Un gros gilet, avec une large bande/col châle et des boutons qui lui donnent de la personnalité, parfait pour se lover dedans lui aussi...

C'est un modèle gratuit du magazine en ligne Knitty et côté échantillon, on est bon aussi : 12 mailles x 16 rangs. Le parfait petit gilet qui peut vous suivre partout et avec une construction sympa (tricoté du col vers le bas, sans couture).

Très sympa... En plus, j'adore le point mousse.

Là, j'hésitais... oui, mais, et mes torsades ?

J'ai donc continué à chercher.

Pourquoi pas Nimbus ?

Lui aussi, il a un look sympa, qui mélange jersey et point mousse. Et lui aussi, son échantillon correspond. Et c'est à nouveau un modèle gratuit.

En plus, cette forme est quand même bien mieux pour tenir chaud à la gorge - en hiver, c'est appréciable.

Tentant, ce Nimbus...

Il y a aussi Campus Jacket. Alors lui, il est payant (8.40$ soit environ 7,31€ d'après Ravelry - j'en profite pour dire que j'ai déjà acheté des modèles de tricot sur Ravelry en devises "farfelues", le paiement Paypal se fait toujours en euros finalement et je n'ai jamais vu apparaître de frais bizarres de taux de change sur mon compte... je pense que Paypal doit gérer ça et l'intégrer dans le prix payé et vu que ce ne sont jamais des montants énormes, eh ben on peut se faire plaisir avec des modèles américains !).

Encore un gilet pour se lover dedans, avec des manches "montées" cette fois (pas raglan comme Iced), des longs poignets en cottes qui tombent un peu sur les mains comme j'aime, un joli col châle mais moins imposant que Iced, et puis en laine chinée avec ces boutons, franchement... et vous avez vu les détails du col (les bandes de col qui "l'accompagnent" ?). Celui-là aussi, il est pas mal du tout.

Côté échantillon, on est sur 12m x 18rgs, un petit écart sur le nombre de rangs mais ça ne pose généralement pas de problème.

Pour un look "un peu plus sport", le Buttony Sweater me tentait beaucoup.

Un modèle gratuit (sur Ravelry), avec sa traduction en français (je tricote en anglais mais je sais que beaucoup apprécient d'avoir la traduction).

Comme ça, tout simple, il était déjà très sympa avec sa rangée de boutons contrastés... et j'aime bien l'encolure un peu large que je trouve tellement seyante.

Mais dans sa version adaptée avec des torsades...

Là, j'ai eu une grosse hésitation. Les boutons, le col, ce genre de torsade...

La tricoteuse qui l'a réalisé n'a pas donné beaucoup d'explications mais je pourrais peut-être tenter ?

Et puis, il y a un léger écart d'échantillon : on est sur 14m pour 10cm, il y aurait donc une adaptation à faire...

Pour combler mes envies de torsades, il y avait aussi ce sublime modèle de Brooklyn Tweed : Vince.

Là, on est dans l'avalanche de torsades, une coupe oversize où se lover, un peu plus long derrière que devant... Côté échantillon, on est bon en nombre de mailles (12 m) et pas loin en nombre de rangs (18rgs). Donc ça devrait aller (le "risque" est qu'il soit un peu plus long... donc à vérifier au fil du tricot pour faire éventuellement moins de rangs... ou pas, si on aime le résultat !).

A tricoter en uni, à mon avis, pour qu'on voit bien la complexité du motif.

Modèle payant, en dollar (mais comme je disais, pas de souci), un peu cher comme souvent les modèles américains (pour une histoire de TVA me semble-t-il). Mais bon, ça reste un peu en dessous de 8 euros.

Dans le même esprit, il y a Mansfield Park. J'ai toujours du mal à résister à un modèle nommé d'après un livre de Jane Austen...

Plus simple, avec de jolies torsades quand même, pour un échantillon de 12m x 20rgs (là, il faudra vraiment faire attention à la longueur pour le coup), gratuit et dans plein de tailles.

Le devant est très joli aussi... mais comme pour Vince, je pense qu'il sera plus joli en uni qu'en chiné. Et moi, je veux faire du chiné.

Là, c'est le moment où un gros doute m'assaille... Est-ce que je ne devrais pas faire un pull ? Parce que, même si je porte plutôt des gilets, les modèles que je préfère sont souvent des pulls (allez comprendre...). Et puis, un pull, ça peut être bien aussi...

Un pull en grosse laine, j'en ai repéré un depuis longtemps pour les enfants. Tout simple, tout doux, tout moelleux, par une créatrice que j'adore (Veera Välimäki), tout en point mousse - comment résister au point mousse ?

Ce modèle, c'est Bear.

Un modèle payant mais beaucoup moins cher que ses homologues américains (3.90€), tricoté du haut vers le bas sans couture, avec des petites poches pour garder les mains au chaud.

A-do-rable.

Pour l'échantillon, ce n'est pas tout à fait ça : 10m x 18rgs. Ça se tente, mais peut-être en calculant rapidement les mesures pour vérifier qu'il ne sera pas trop étroit (et sinon prendre une taille au dessus). Du haut vers le bas, on peut l'essayer au fur et à mesure, aussi. A voir...

Tout simple, en modèle femme, un peu sport, il y a aussi Eased.

Un modèle payant (américain, donc plus cher), pas loin en échantillon (13m x 16rgs) et sans doute très facile à porter. Il serait sans doute très sympa un peu oversize, en chiné... vous l'imaginez, là ?

Ou bien, simple et facile à tricoter (et à porter) : Boyfriend sweater.

Payant (autour de 5€), presque bon en échantillon (12m x 14 rgs mais pour le coup, il doit être simple à rallonger).

Et en chiné, il est pas mal du tout...

Super rigolo, et tout bon en échantillon : Hand knit.

Une inscription en grosses lettres (assez simple comme motif et pas mal du tout pour débuter le jacquard), une forme simple et décontractée et une manière de gentiment se revendiquer "tricoteuse", j'adore.

Avec ma laine chinée, et un joli turquoise qui ressort bien... ça pourrait se faire.

Le modèle est payant mais pas à un prix excessif non plus. En anglais, comme beaucoup de ceux que j'ai sélectionnés... c'est que quand on a essayé le tricot en anglais, et vu combien c'était facile, on ne s'arrête plus à ça (je vous assure que c'est simple parce que... ben, c'est du tricot, donc une fois les quelques mots de base repérés, pas de surprise !).

Si l'un de ces modèles en anglais vous tente, d'ailleurs, et que vous avez du mal, vous me dites et je vous dépannerai sur les endroits des explications qui posent problème - je vous montre plein de modèles en anglais, faut bien que j'assure derrière !

Dernier modèle que j'avais repéré (encore en anglais d'ailleurs) : Peppercorn pullover.

Une forme simple avec le petit détail qui change tout : l'empiècement devant en relief, le genre de motifs super tendance en ce moment visiblement.

C'est facile à porter, tout joli et rigolo - d'ailleurs, il y a un tuto pour faire ces petites boules en relief sur le site de We are knitters, qui fait des kits dans une autre laine avec le même genre de petits motifs (vous savez comment ça s'appelle, d'ailleurs ? parce que c'est pas du point d'astrakan ? plutôt des nopes, non ?).

Celui-là, il me plait vraiment beaucoup... Je le verrais bien rose, d'ailleurs...

Alors, lequel j'ai choisi ?

Ben... encore un autre.

Eh si.

Quand je vous disais que je suis terrible avec mes hésitations quand je dois choisir un modèle...

Et juste après avoir choisi et commencé mon tricot, qu'est-ce que je vois ?

Caja. Un joli modèle gratuit, facile à tricoter, facile à porter.

L'échantillon est presque bon (12mx18rgs).

Mais bon, il y a trop de jolies choses à tricoter de par le monde... Une autre fois, peut-être ?

D'ailleurs, quand j'ai commencé à me demander quoi faire de mes pelotes restantes et que j'ai cherché des bonnets...

Quel modèle tricoter avec Petite Wool ?Quel modèle tricoter avec Petite Wool ?
Quel modèle tricoter avec Petite Wool ?Quel modèle tricoter avec Petite Wool ?

Tellement de jolies choses à tricoter, comme je disais...

Partager cet article

Repost0
8 novembre 2017 3 08 /11 /novembre /2017 11:43

L'été dernier, j'ai reçu un message qui m'a fait bondir de joie derrière mon ordinateur (en vrai, j'ai pas bondi tout de suite parce que j'avais du mal à y croire !). We are knitters me proposait de choisir une de leurs laines et de la tester. Partenariat de rêve qui faisait battre mon petit cœur de tricoteuse !

We are knitters, c'est un peu "la" marque tendance du tricot, celle dont on parle dans Milk ou Elle et dont Marie-Claire Idées annonce les nouvelles collections ou collaborations. Je ne l'avais jamais testée jusque là : ils proposent beaucoup de kits de tricot (très tendance) pour les débutants et moi, je suis plutôt modèles sur Ravelry avec des petites subtilités techniques, qu'ils suivent la mode ou pas. ;)

En me plongeant dans leur site, j'ai découvert qu'on peut aussi acheter leurs laines hors kits - pour un tarif forcément bien plus avantageux que celui du kit (ceci-dit, dans le kit, il y aussi les aiguilles, ça compte pour partie du prix).

A la découverte de "Petite Wool" de We are knitters

Après avoir fureté, hésité, refureté, j'ai fini par opter pour la "Laine fine" (Petite Wool en anglais). Je ne sais pas si je vous ai dit que We are knitters fait plutôt de la grosse laine ? La "laine fine" se tricote donc en 8 (c'est un peu ce que j'ai tricoté de plus gros... mais en même temps, leur grosse laine se tricote en 15 !). L'avantage, c'est que le tricot avance bien plus vite en aiguille 8 qu'en 3 ou 4 - et c'est plutôt gratifiant, même quand on n'est pas débutant !

Côté coloris, il y a beaucoup de choix : j'ai opté pour le noir et blanc chiné. Et j'ai ajouté deux pelotes de couleur pour essayer le jacquard.

A la découverte de "Petite Wool" de We are knitters
A la découverte de "Petite Wool" de We are knitters

Petite Wool se tricote donc en 8. C'est une énorme pelote de 140m - ça veut dire que 6 pelotes peuvent suffire pour un pull et aussi qu'il y a moins souvent besoin de changer de pelote, donc moins de fil à rentrer (yes !).

C'est un fil 100% laine (du pérou précise le site), pas aussi doux que de la laine mérinos mais raisonnablement doux quand même (de la laine "normale" quoi). Le fil uni est un joli fil mèche bien gonflant (c'est bien pour le jacquard, ça) tandis que le fil chiné, lui, est un fil à deux brins. C'est une laine qui ne se dédouble pas et qui monte vite : un excellent fil pour un(e) débutant(e) - j'y reviendrai après. ;)

Comme je prenais ma mission très au sérieux, je me suis aussitôt lancé dans les échantillons... tout plein plein d'échantillons.

A la découverte de "Petite Wool" de We are knitters

D'abord, le jersey. Un joli gros échantillon d'une quinzaine de cm, avec bordure au point mousse pour qu'il ne roulotte pas (plus je tricote et plus je fais de grands et beaux échantillons... hors de question d'être déçue par le rendu ou d'obtenir un pull de la mauvaise taille, surtout si on tricote un pull adulte qui prendra des semaines, alors je préfère "perdre" un peu de temps avant de me lancer).

A la découverte de "Petite Wool" de We are knitters

Tricoté en 8 (à gauche) et en 9 (à droite) : sans surprise, pour obtenir le nombre de mailles et le nombre de rangs indiqué sur la pelote, il faut que je prenne un numéro d'aiguille au dessus - comme pour quasiment tous les fils que j'ai eu l'occasion de tricoter (eh oui, je tricote serré, je m'y suis faite !). Les mailles sont bien régulières (le petit "défaut" de l'échantillon de droite, c'est quand je tricote en aller-retour avec des aiguilles circulaires... ça me le fait tout le temps, heureusement j'arrive à corriger ça en y faisant attention ;) ).

Au passage : vous avez vu la différence de taille entre les deux (pour un même nombre de mailles) ? Vous imaginez la différence sur un pull si on prend le mauvais numéro d'aiguille ? Alors pas de doute : mieux vaut faire l'échantillon.

J'en profite toujours pour vérifier le rendu : est-ce que l'échantillon obtenu est souple ? un peu raide, avec de la tenue ? Pour mon pull, qu'est-ce que je préfère ? (parce que oui, depuis le début, j'avais décidé de faire un pull, pour moi en plus... comment résister, en même temps ?).

A la découverte de "Petite Wool" de We are knitters

En aiguille 9, l'échantillon était plus souple - plus à mon goût pour ce que j'imaginais faire. Décidément, mieux valait partir sur un tricot en aiguille 9 !

Plus je regardais mes échantillons et plus je me disais que ce chiné serait très sympa en torsade, ou avec un point texturé. J'ai donc fait de nouveaux petits essais.

A la découverte de "Petite Wool" de We are knitters

Lui, c'est l'échantillon côtes-torsade-point de blé. J'avoue : je suis archi-fan du rendu du chiné sur les torsades et le point de blé. Avec un chiné aussi contrasté, ça crée un effet tellement intéressant.

C'était clair : il me fallait tricoter un modèle à torsade (et pourquoi pas avec du point de blé) ? Deuxième essai de torsade pour être sûre...

A la découverte de "Petite Wool" de We are knitters

Là, ça se confirme : chiné noir et blanc + torsades + gros fil = effet magique.

Après tout ça, j'avais une idée un peu plus précise du genre de modèle que je voulais et j'ai pu me lancer dans une recherche sur Ravelry - je vous raconte comment dans un prochain article. ;)

Deux ou trois petites choses encore avant de finir : le point texturé, c'est joli en chiné mais en uni ?

A la découverte de "Petite Wool" de We are knitters

Euh, l'échantillon est un peu de travers (il aurait suffi de tirer un peu dessus pour harmoniser, oups) mais ça vous donne une idée : ce fil avec beaucoup de gonflant et très "net" (pas poilu) met bien en valeur à la fois les torsades et les points fantaisie. Et forcément, en uni, le point ressort encore mieux.

Et le jacquard, au fait ? J'ai fait un petit essai chiné/turquoise pour voir...

A la découverte de "Petite Wool" de We are knitters

Effectivement, le motif ressort très bien, et même sur un fond chiné. Et ce turquoise, franchement... Hyper lumineux, intense, on dirait presque que les mailles ont été coloriées au feutre, vous ne trouvez pas ?

Et je vous disais que cette laine était idéale pour les débutants. Dans mon colis, j'ai eu la surprise de recevoir aussi des aiguilles en bois, présentées comme "the coolest wooden needles" (les aiguilles les plus cool du monde) - ben, c'est pas faux. Quand j'ai débuté, les aiguilles en bois étaient mes préférées : agréables au toucher, la laine glissait juste ce qu'il fallait, ni trop (on risquerait de perdre des mailles) ni trop peu. Donc, entre la laine et les aiguilles, on n'est pas loin des conditions idéales pour découvrir le tricot... et d'ailleurs...

A la découverte de "Petite Wool" de We are knitters
A la découverte de "Petite Wool" de We are knitters
A la découverte de "Petite Wool" de We are knitters
A la découverte de "Petite Wool" de We are knitters
A la découverte de "Petite Wool" de We are knitters
A la découverte de "Petite Wool" de We are knitters

Pendant les vacances, il a fallu gérer le petit loulou de 7 ans et sa grande sœur de 9 ans qui voulaient tous les deux tricoter avec les fameuses aiguilles - je n'avais pris qu'un échantillon de violet en plus du chiné destiné à mon pull, je peux donc vous certifier que cette laine se détricote et se retricote très bien (vous voyez le léger gondolement du fil sur l'une des photos ? elle devait en être à son 10ème détricotage !).

Non seulement mon mini mec s'est découvert une passion pour le tricot ("maman, mais où est-ce que je vais mettre ma pelote si je viens m'asseoir à côté de vous ????") mais il est déterminé à convertir son papa (pas gagné). Et pas d'énervement ni de fil dédoublé, et presque pas de maille qui apparaît subrepticement (parce que la plus chouette laine du monde ne peut rien contre les jetés qui apparaissent là où on ne les attend pas).

Est-ce que j'ai tout dit ? Ah non, en fait, j'ai encore deux petites choses. Une fois mon pull fini (promis, je vous montre) il m'a accompagnée pendant toutes nos vacances de la semaine dernière. Porté tous les jours, il s'est avéré très confortable et pas trop chaud (la seule fois où j'ai tricoté en aiguille 9, pour le Sven, j'ai obtenu un pull tellement chaud que j'ai rarement trouvé l'occasion de le porter). On peut donc obtenir rapidement un pull à porter tous les jours - plutôt chouette, non ? Et enfin (promis j'arrête), test suprême : mon pull chéri a été éclaboussé de coulis de framboise (argh). Un coup d'éponge et tout est parti... Petite Wool est donc facile à vivre.

Beaucoup de bons points pour cette laine, donc...

Et côté modèles ? Je vous avais promis d'arrêter là alors je vous raconte dans un autre article ! ;)

Partager cet article

Repost0
17 août 2017 4 17 /08 /août /2017 17:33

Quand ma miss était tout bébé, elle a choisi son doudou : un petit mouton tout doux, tout rond. Un vrai doudou qui l'a accompagnée partout, est devenu tout râpé mais la suit toujours fidèlement dans toutes ses aventures. Alors quand elle a vu le modèle Sheep sur Ravelry, ça a été le coup de foudre, forcément...

Et fin juillet, quand elle est partie en camp scout, c'est celui-là qu'elle m'a demandé de tricoter pour elle en son absence.

Doudou mouton (tricot)

Un reste de laine (de son gilet Oscar, ça date...), de la laine cardée, un peu de fil noir... j'avais tout ce qu'il fallait dans mon placard. Et le mouton a été tricoté en en temps record (en même temps, j'avais une semaine !) et fini juste à temps pour le retour de sa petite propriétaire.

Doudou mouton (tricot)

Comme un air de famille, qu'est-ce que vous en pensez ?

Doudou mouton (tricot)

(en fait, le modèle d'origine ressemble bien plus au doudou... problème d'échantillon, peut-être ?)

Côté tricot, ma miss avait choisir la version à bouclettes, ce qui m'a permis de découvrir un point vraiment très rigolo et assez inattendu ("tricoter la maille sans la faire tomber, enrouler le fil autour du pouce, puis retricoter la maille" !?!). En suivant la vidéo, ça va tout seul, même si on a un peu l'impression de passer dans la quatrième dimension du tricot !

Doudou mouton (tricot)

Le modèle se construit sans coutures, quelques mailles à relever mais même pour moi qui déteste n'aime pas trop ça, tout s'est bien passé. Les pattes sont un peu petites, j'ai bien suivi les instructions pourtant, toujours le même écart d'échantillon sans doute... mais comme me l'a dit ma miss "les moutons, ça a pas forcément des grandes pattes !"

Doudou mouton (tricot)
Doudou mouton (tricot)

Pour les yeux, après plusieurs tentatives, j'ai fini par m'écarter du modèle pour lui donner un air (au choix) endormi ou zen.. Et avec le recul, heureusement que j'ai tricoté en aiguille 4 et pas en 5.5 comme je pensais le faire au départ, le mouton aurait vraiment été ENORME sinon !

Doudou mouton (tricot)

Il a bien trouvé ses marques dans la chambre de ma miss et se fait beaucoup chouchouter. Une vie de doudou, quoi ! (au passage... eh oui, ma miss a un granny géant crocheté par maman, en plus d'un tipi dans sa chambre... au top de la tendance :P)

Partager cet article

Repost0
29 juillet 2017 6 29 /07 /juillet /2017 13:26

Vous connaissez The killing ? Si c'est le cas, vous voyez forcément de quel pull je veux parler ! Au moment où Arte diffuse la saison 3, c'est le timing idéal pour cet article, non ?

(si vous ne connaissez pas, et même si vous connaissez, ne manquez pas cette excellente présentation qui dit tout sans rien révéler - j'adore)

(si vous connaissez, ne me racontez rien sur la saison 3, svp, j'en suis qu'au début)

Tout a commencé en février dernier. Je cherchais une série télé à regarder en tricotant et la photo illustrant The killing m'a fait craquer : une série avec un pull qui me plaisait tellement, c'était forcément l'idéal. Un choix très tricot, c'était le plus cohérent, en somme !

Le pull de Sarah Lund

Partager cet article

Repost0
19 juin 2017 1 19 /06 /juin /2017 08:27

Je suis une grande fan de marinière. Les rayures, l'encolure bateau, le bord de mer, la plage... euh... je m'égare un peu, je crois. Bref, je suis une grande fan de marinière et à l'approche de l'été, j'avais une furieuse envie de tricoter une marinière.

Ça tombait bien : ma mistinguette avait besoin d'un petit pull pour remplacer son Néréa. Bien sûr, nous avons choisi ensemble. Pour le modèle, à nouveau un modèle de Kids Tricot mais pas le même. Pour la couleur, à nouveau sa couleur préférée mais pas la même non plus.

Au final, une nouvelle marinière qui a à la fois quelque chose de l'ancienne et pas du tout... Une marinière sans rayures mais avec un "point de vague."

Tricot : Nalu, la marinière
Tricot : Nalu, la marinière
Tricot : Nalu, la marinière
Tricot : Nalu, la marinière
Tricot : Nalu, la marinière

Petite encolure bateau, petites manches raglan (trois quart), point de vague qui évoque les fameuses rayures : on retrouve bien les détails de la marinière mais "revisités" (pour utiliser un terme à la mode), avec une petite touche d'originalité que j'adore.

Avec une encore et des bordures au point mousse (je ne peux pas résister au point mousse !).

Nalu se tricote du col vers le bas ce qui permet tous les essayages et les ajustements. Muriela propose une version garçon (manches longues, longueur pull) et une version fille (manches trois quarts, longueur tunique avec une petite cordelette) ; avec la miss, on est parti sur un mix des deux, en réglant les longueurs directement sur la future propriétaire. Elle qui porte du 12 ans en haut et du 10 ans en bas, c'était pas du luxe de vérifier !

Tricot : Nalu, la marinière
Tricot : Nalu, la marinière
Tricot : Nalu, la marinière

(elle le porte avec un short Deauville (agrandi en 10 ans) cousu l'an dernier et jamais montré ici)

Côté laine, je voulais quelque chose de plus estival que la laine et en même temps, j'avais peur que le poids du coton ne donne un pull très lourd qui se déformerait sous son poids. Nous sommes donc parties sur un mélange de laine et de bambou, la laine Bamboulène de Cheval Blanc. Je l'ai commandée sur le site Sperenza - pour les Drômoises, il y a plein de choix sur le site, la livraison est gratuite et rapide au magasin de Bourg-Les-Valence et ils sont très serviables si on les appelle. J'ai eu besoin de plus de pelotes qu'indiqué dans le modèle, j'ai appelé, ils m'ont mis de côté deux pelotes du même bain en me disant que je peux leur renvoyer celle en trop ensuite. Au final, j'ai eu besoin d'une pelote de plus (plus qu'à repasser au magasin, la tentation va être forte, là-bas...). Pourquoi ? Mystère... je tombais juste pour l'échantillon en tricotant en 4.

A part cette panne de pelote vite résolue, le modèle a été un plaisir à tricoter. Le point se mémorise facilement et il donne l'impression d'avancer, c'est toujours plus motivant d'avoir un petit quelque chose à suivre (les km de jersey, c'est plus facile mais ça paraît toujours plus long !). Par contre, devant la télé, c'est un peu piège parce que j'ai dû détricoter deux fois. :P

La laine est toute douce et agréable à tricoter mais... mais... j'ai eu un nœud à chaque pelote. Et qui dit nœud dit changement de fil (pas question de le retrouver dans le tricot, je fais comme ma copine Tica maintenant) donc fils à rentrer... En même temps, ça reste de la laine bon marché alors ce n'est pas vraiment une surprise non plus...

Tricot : Nalu, la marinière
Tricot : Nalu, la marinière
Tricot : Nalu, la marinière
Tricot : Nalu, la marinière

Au final, ma miss est ravie et a tenu à partir à l'école avec son pull malgré les températures caniculaires qui s'annoncent ("pas grave, je le mettrai dans mon cartable"). Le pull a donc été fini hier soir et photographié ce matin avant le départ pour l'école, du jamais vu ici, je crois.

Et vous avez vu comme la marinière va bien avec le pendentif préhistorique ? Et ça compte parce que le pendentif préhistorique, c'est la grande classe et je ne sais pas ce qu'en dit Cristina Cordula mais moi, je trouve que c'est un indispensable de la garde-robe ! (d'ailleurs ma miss m'a promis de me le prêter de temps en temps ;) ).

Partager cet article

Repost0
18 mai 2017 4 18 /05 /mai /2017 08:43

Vous voulez voir mon lopi de l'hiver ? Enfin, celui de ma grande ?

Tricot : Verur

Sans avoir rien prémédité, je me rends compte que je tricote un lopi chaque hiver. C'est que c'est tellement agréable, ces motifs qui apparaissent sous les doigts, les couleurs lumineuses de la laine, ça a un petit côté magique... et puis, le lopapeysa, c'est l'élément indispensable (incontournable !) de la garde-robe de mes loulous - normalement, c'est un modèle Olga en gris (sa maman doit être légèrement obsessionnelle) mais comme elle en porte depuis ses 7 ans... il était temps de changer !

Là, le côté magique a joué en plein : nous avons choisi le modèle Verur avec ma grande (en même temps, c'était le seul qui existait en 14 ans en Lett-Lopi dans le livre Knitting with icelandic wool), puis nous avons choisi les couleurs... et le modèle s'est métamorphosé.

Tricot : Verur
Tricot : Verur

Méconnaissable ! Avec un petit côté berlingot que j'adore... Surtout que le motif se retrouve aussi en bas des manches et du corps.

Tricot : Verur

Comme pour le lopi de son papa l'an dernier, je l'ai tricoté en top-down (du col vers le bas) pour pouvoir le lui faire essayer au fur et à mesure. Une méthode qui n'est pas parfaite mais qui permet de se rassurer un peu au fil du tricot. Et heureusement qu'il y a eu ces essayages, parce que le pull aurait été beauuuuucoup trop long sinon (en gros, ça lui serait arrivé au genou).

Là, à l'usage (je l'ai fini en mars donc elle l'a déjà pas mal porté), il est un peu grand mais je me dis qu'il lui ira longtemps, comme ça !

Tricot : Verur
Tricot : Verur

J'ai un peu changé de manière de faire pour le steek et les bordures en crochet et je suis super contente du résultat : je n'ai jamais aussi bien réussi un steek !

Tricot : Verur

(elle est contente aussi mais je ne sais pas si c'est lié au steek ? :P )

A l'occasion, j'ai aussi découvert que depuis bientôt 11 ans que je fais du tricot, j'ai toujours mal cousu mes fermetures éclair... vous le saviez, vous, qu'il fallait coudre jusqu'en bas, en piquant à travers la partie toute dure en plastique ? J'ai réparé ça et je ne sais pas si la fermeture coulissera mieux mais disons que j'ai toutes les chances de mon côté, comme ça (j'ai aussi découvert qu'il y avait une sécurité à l'intérieur de la fermeture éclair... ma mercière m'étonnera toujours).

La miss est équipée pour toutes les occasions maintenant, surtout les "camping trips in the summer and school day in the winter" d'après ce qui est marqué sur le modèle. Et je confirme, ma miss a déjà validé les deux avec son week-end campé d'avril !).

Maintenant, la question qui demeure... jusqu'à quel âge le lopi est-il "ado-compatible" ?

Partager cet article

Repost0
5 mars 2017 7 05 /03 /mars /2017 19:32

Suite du billet d'hier. Grâce à un petit bonhomme plein de bonne volonté, voici le gilet porté, et sous tous les angles !

Lucky (again) porté
Lucky (again) porté
Lucky (again) porté
Lucky (again) porté
Lucky (again) porté
Lucky (again) porté

(Les boucles sont un peu longues, une petite coupe de printemps s'impose.) :P

Les mains dans les poches, c'est la grande classe, quand même !

Partager cet article

Repost0
4 mars 2017 6 04 /03 /mars /2017 19:15

Grosses torsades, laine bien chaude... On a dit que c'était encore l'hiver, n'est-ce pas ? Pour la garde-robe automne hiver de mon petit loulou, j'ai eu envie de "rejouer mes plus grands succès" et j'ai ressorti mes patrons préférés.

Parmi lesquels... Lucky (you).

Lucky (again)
Lucky (again)

Même modèle, même laine qu'il y a deux ans... j'aurais pu trouver les mêmes boutons, je les aurais repris ! Mais ceux-ci, choisis par le loulou en personne, sont du meilleur effet je trouve.

Même petit col, mêmes poches cachées dans les torsades, même raffinement des détails comme les torsades ou le raglan qui rejoignent les côtes du bas ou du col... tout pareil, mais en 8 ans.

Lucky (again)
Lucky (again)
Lucky (again)

A l'essayage, les manches sont un peu longues (on fait un revers, comme sur le modèle) et il y a juste assez d'espace pour pouvoir grandir dedans.

Et forcément, mon petit loulou est craquant dedans (mais avec un petit homme aussi craquant au naturel, ce n'est pas étonnant !). Par contre, pour les photos du gilet porté... on verra si monsieur est d'humeur demain (sans garantie). Sinon, il faudra me croire sur parole ! :P

Lucky (again)

Partager cet article

Repost0
23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 19:32

Au soleil, il fait doux, les premiers bourgeons pointent le bout de leur nez et les enfants jouent dehors en montant dans les arbres... mais c'est décidé, je décrète que c'est encore l'hiver ! Parce que j'ai encore des petites (ou moins petites) choses d'hiver à vous montrer, moi...

Un peu d'imagination : on dirait qu'on serait encore mi-janvier, qu'il y aurait de la neige dans le jardin et que j'aurais fini des petites choses douillettes pour les mains de ma miss...

Cosy mitaines
Cosy mitaines
Cosy mitaines
Cosy mitaines
Cosy mitaines
Cosy mitaines
Cosy mitaines

D'ailleurs, vous avez vu : on est sur la banquise, il y a des phoques, des igloos et des pingouins. ;)

(en vrai, c'est trop dur d'être fille de bibliothécaire : le mercredi, on teste les jeux de la ludo-malle pour l'animation jeux)

 

Cosy mitaines

Ces petites choses tellement confortable, ce sont les mitaines Cosy de Nadia Crétin-Léchenne. Elles se tricotent vite, pas besoin de trop de laine, un point dentelle très simple et facile à mémoriser. Et surtout : elles peuvent plaire à une collégienne ! Pas seulement ma miss de 6ème mais aussi sa copine de 4ème... Validation suprême et petit plaisir de maman quand ma grande m'a raconté "ma copine voulait savoir où je les avais achetées, je lui ai dit qu'elle pouvait pas acheter les mêmes parce que c'est ma mère qui les a faites".

Ça y est, j'ai l'impression d'être une star...

Cosy mitaines

Le deal, c'était qu'elles soient assorties au bonnet et à l'écharpe du voleur de magie - au collège, c'est plus le snood qui est tendance mais on a convenu que ce serait pour l'année prochaine. D'ailleurs, vous auriez un modèle à me conseiller ?

Cosy mitaines

Ces mitaines n'ont pas quitté ma miss pendant quelques semaines... jusqu'à ce que le temps se radoucisse mais chut ! on a dit que c'était l'hiver, encore, n'est-ce pas ? ;)

Partager cet article

Repost0

~ Présentation ~

Le blog à histoires
: Des livres, du tricot, de la couture et encore des livres... Bienvenue chez moi !
Contact

~ ~ ~ ~

 

~ Rechercher ~

~ En cours ~

Côté tricot...

Côté lecture...

 

~ Archives ~

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -