1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 16:48
Le cheval de d'Artagnan

Grâce à Sophie (Hérisson) et au Challenge rentrée littéraire 2013, j'ai eu la chance de bénéficier d'un partenariat pour découvrir Le cheval de d'Artagnan.

Une idée de départ très séduisante : la vie de d'Artagnan racontée par son cheval... tout un programme !

Dès qu'il est arrivé dans ma boîte aux lettres, je me suis plongée dedans. Les premières pages, le style m'a un peu désarçonnée avec son mélange de langage parlé et d'un vocabulaire très 17ème siècle... et au bout de 3 pages, j'ai perdu toute mon objectivité d'adulte pour me régaler comme une gamine des aventures de Rabastas et ses compagnons !

Charles et Rabastas partagent donc un rêve d'enfance : devenir respectivement mousquetaire et cheval de mousquetaire. C'est surtout Rabastas que l'on va suivre, Rabastas qui raconte ses aventures, ambitieux, un peu orgueilleux parfois, souvent naïf et d'une fidélité inébranlable à son célèbre maître...

J'ai donc passé un très bon moment au fil de cette lecture, qui m'a rappelé des souvenirs de lecture d'enfance... Si je reprends mon objectivité d'adulte, je dirais que le roman a les limites de beaucoup de romans jeunesse, ce n'est pas un roman à double ou triple niveau de lecture comme certains... mais il est parfait pour son public... et ceux qui veulent se replonger dans leurs émotions de lecture d'enfant ! Et c'est finalement une qualité : combien de livres "à double niveau de lecture" finissent pas cibler les adultes au détriment des enfants ? (en tout cas, c'est mon impression depuis quelques temps...)

Mon seul regret : ma miss Ju n'a pas voulu tester, ce livre étant résolument de l'autre côté de cette limite "trop de texte" qu'elle seule semble maîtriser. J'attends un peu pour voir si elle se plonge dedans et ce qu'elle en pense, elle qui a 8 ans et demi pour de vrai !

... et merci encore Sophie pour ce partenariat !

Partager cet article

Repost0
19 août 2013 1 19 /08 /août /2013 14:18

Vacances obligent (même en ne partant pas), les journées sont bien remplies. D'ailleurs, depuis quelques temps, l'enduit remplace la machine à coudre ! ;)

Mais j'avais un petit article de côté, je vous le mets !

La rivière à l'envers, tome 2 - Hannah

L'histoire de Tomek n'était que le tome 1 de La rivière à l'envers. Pourtant, c'est une histoire complète, avec un début et une fin. Qu'est-ce qu'il y a dans le tome 2, alors ? Ce n'est ni une suite, ni un prequel (comme on dit maintenant). Cette fois, c'est Hannah qui raconte son voyage, qui croise celui de Tomek et qui constitue lui aussi une histoire entière.

On retrouve dans ce second tome tout ce que j'ai aimé dans le premier : l'écriture de Mourlevat, les mondes extraordinnaires traversés par les héros... En même temps, le changement de point de vue du passage à la première personne renouvelle l'histoire et ne donne jamais l'impression d'une redite. Même si on en connaît des bribes (l'enfance d'Hannah, sa rencontre avec Podcol), on se laisse embarquer et d'autant mieux que ce voyage nous entraîne dans d'autres mondes encore... Je ne veux pas dévoiler, ce serait dommage, mais tout le début du voyage m'a paru encore plus extraordinaire que les aventures du tome 1...

Tout cela est souvent très poétique. Ici, peut-être, on est plus proche du monde des contes, avec toujours un décalage, une originalité.

Un livre à découvrir après le tome 1, donc, pas trop loin du tome 1 comme me l'a conseillé la bibliothécaire pour bien saisir les parallèles avec le premier livre.

Maintenant, j'ai encore plus envie de découvrir d'autres livres de Jean-Claude Mourlevat !

Partager cet article

Repost0
20 juillet 2013 6 20 /07 /juillet /2013 19:41
La rivière à l'envers, tome 1 - Tomek

C'était il y a longtemps, avant qu'on invente la télévision, les automobiles et les ordinateurs... Tomek a 13 ans et il tient l'unique épicerie de son village, une épicerie où on trouve tout, absolument tout.

Sa vie s'écoule paisiblement (un peu trop ?) jusqu'au jour où une petite fille lui demande, pleine d'espoir, s'il a un peu d'eau de la rivière Qjar, la rivière qui coule à l'envers.

Pour Tomek, c'est le début d'un voyage incroyable et d'une grande aventure...

Voici donc un roman que j'ai découvert grâce à la bibliothèque. J'avais tellement aimé L'homme qui levait les pierres que j'ai demandé s'il n'y en aurait pas d'autres du même auteur. Le sujet m'avait laissé un peu perplexe mais les chaudes recommandations de la bibliothécaire m'avaient convaincue d'essayer.

Comme toujours apparamment avec Jean-Claude Mourlevat, c'est merveilleusement écrit. Ici encore, on est dans un conte intemporel. Mais alors que je m'attendais à un voyage initiatique (qui peut facilement être un peu lourd et moralisateur), là on est plutôt dans la fantaisie du Magicien d'Oz avec ce monde extraordinaire et ces aventures à travers forêt, prairie, lande et océan...

Je l'ai dévoré en une soirée !

C'est encore trop long pour ma miss de 8 ans (pour qui "la bonne longueur" semble se situer quelque part dans les livres indiqués "à partir de 9 ans") mais je compte bien lui faire découvrir dans quelques temps. Et d'ici-là, me régaler avec le tome 2, qui n'est pas la suite (le livre "finit" avec une vraie fin) mais apparemment l'histoire écrite du point de vue d'un autre des personnages... A suivre, donc...

Partager cet article

Repost0
16 juillet 2013 2 16 /07 /juillet /2013 13:40
Les cousins Karlsson

Des vacances en Suède, sur une île, ça vous dit ? Ce n'est pas tout à fait l'image des vacances de rêve pour les cousins Karlsson, qui se connaissent à peine et vont devoir passer deux mois avec leur tante, un peu beaucoup excentrique, qui fait des sculptures en tôle et oublie de remplir le frigo.

Mais finalement, en plus de constituer une fine équipe avec leur chat Chapardeur, les cousins vont devoir résoudre une énigme : quelqu'un semble vivre en cachette sur l'île de leur tante...

Dès que j'en ai entendu parler, j'ai eu envie de lire ce livre : déjà, l'auteur, c'est Katarina Mazetti, celle qui a écrit Le mec de la tombe d'à côté. Et puis, la couverture est superbe, et puis, j'adorais le club des cinq quand j'étais petite...

A la lecture, j'ai dû me rendre à l'évidence : je n'ai plus 8 ans, ni même 10... C'est clair comme mystère, celui des cousins Karlsson est un peu "light" comparé à un Agatha Christie ou un Arnaldur Indridasson - heureusement, vous me direz, on ne va pas tomber dans le criminel dénué de tout sens moral ou le serial killer ! Contrairement au club des cinq, là, les enfants ne déjouent pas à eux seuls le complot d'une bande de malfrats, ce sont de vrais enfants, ou de vrais ados, qui ne réussissent pas systématiquement tout ce qu'ils entreprennent. En fait, ça fait du bien !

Vu par un adulte, c'est donc une lecture agréable, rafraichissante et souvent drôle...

Côté enfant, ma grande miss de 8 ans l'a lu en moins d'une semaine en ce début de vacances, vraiment passionnée par cette histoire et les personnages. En plus, les chapitres font juste la bonne longueur (c'est à dire qu'elle se voit avancer dans sa lecture). Quant au livre, forcément, quand il est fini, il est toujours trop court !

Un chouette roman jeunesse, qui manque peut-être un peu de profondeur pour un adulte mais qui est parfait pour son public !

Partager cet article

Repost0
4 décembre 2012 2 04 /12 /décembre /2012 14:16

chevauxnontpasdombreAvez-vous déjà été séduits par un quatrième de couverture ? Moi, ça m'est arrivé il n'y a pas longtemps avec un roman jeunesse : "C'est l'histoire de deux filles. L'une qui a une soeur et l'autre qui n'en a pas. C'est l'histoire d'un cheval d'orage, si imprévisible que plus personne n'ose le monter. C'est l'histoire de galops, de reprises, de compétitions, de rires et d'amitiés. De mystères aussi. C'est l'histoire de Sombrero, Léa et moi.."

Voilà, il n'en faut pas plus pour que j'accroche à un style et à une histoire !

 

Ce livre-là, Les chevaux n'ont pas d'ombre d'Hélène Montardre est indiqué "à partir de 11 ans". Trop tôt pour ma miss, qui a également trouvé qu'il y avait trop de texte, mais ça ne se périme pas, un livre... Et puis, moi, j'étais accrochée, je voulais m'embarquer dans cette histoire de chevaux... J'ai hésité, je l'ai laissé à la librairie... et une semaine plus tard, je suis revenue l'y chercher.

 

C'est une histoire de cheval, donc, de centre équestre. L'auteur connait bien ce monde-là, apparemment, les termes justes apparaissent naturellement dans le texte. Et pourtant, rien à voir avec Grand galop. Ici, le cheval a toute sa place mais il porte vraiment l'histoire. Sombrero que personne ne peut monter fait écho à Léa, silencieuse sans être timide, un peu mystérieuse aussi avec sa réserve et son amour pour les livres. Léa et son talent de cavalière, qui pourrait apparaître comme un don si ses discussions avec son amie ne montraient pas ses questionnements, son cheminement.

Un style qui commence avec un ton un peu grave, sans qu'on sache pourquoi, qui devient ensuite presque une histoire comme les autres, une histoire pendant laquelle on se pose des questions, quand même, à cause de ces deux phrases du quatrième de couverture, que l'on retrouve dans les premières lignes du livre : "C'est l'histoire de deux filles. L'une qui a une soeur et l'autre qui n'en a pas." Jusqu'au dénouement qui révèle les choses, où des sujets graves surgissent tout à coup.

 

L'histoire est belle, les personnages sont beaux, c'est très bien écrit. La fin laisse son empreinte, même sur un lecteur adulte, comme un livre qui marque, qu'on n'oublie pas.

A partir de 11 ans, effectivement, trop tôt pour ma miss mais une jolie lecture pour moi... C'est rare, trouver de l'émotion dans un livre jeunesse, j'aurais juste envie de dire merci à son auteur - et, dans quelques temps, le relire.

 

Et puis découvrir d'autres titres de chez Rageot, qui semble un éditeur exigent aux romans de qualité - et de toutes sortes, j'y reviendrai sur d'autres titres pour plus jeunes.

Partager cet article

Repost0

~ Présentation ~

Le blog à histoires
: Des livres, du tricot, de la couture et encore des livres... Bienvenue chez moi !
Contact

~ ~ ~ ~

 

~ Rechercher ~

~ En cours ~

Côté tricot...

Côté lecture...

 

~ Archives ~

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -