15 juillet 2013 1 15 /07 /juillet /2013 13:19

C'est l'été, les grandes vacances, enfin le soleil et un autre rythme... Le rythme du blog sera lui aussi différent, au gré du temps passé sur l'ordi : parfois peu, parfois rien, parfois beaucoup... parce que l'été, c'est aussi du temps pour lire, découvrir, rêver... Quand je prendrai des moments devant l'ordi, je ferai peut-être plusieurs articles, en les programmant sur plusieurs jours. Parce que je veux aussi libérer du temps pour mes loulous, être plus présente...

Cet été, j'ai envie de lectures d'ailleurs, avec quelques livres dont vous parler, déjà. Mais aujourd'hui : poésie, comme promis. Une petite sélection d'albums qui marchent aussi bien pour les tout-petits que pour les grands et font de merveilleuses histoires des soirs où on a pas le temps.

Des albums d'une collection que j'aime particulièrement, Les petits géants chez Rue du Monde.

Petites pépites de poésie

On commence par l'un de mes poèmes préférés : L'onomatopée d'Andrée Chedid. Le texte est très rigolo et les illustrations très colorées retraduisent parfaitement son humour, avec une mise en scène façon jeu de doigts...

"Lolo, nono,

Mama, topée !

C'est pas possible

A prononcer !

Glou-glou, tic-tac

Do-do, pé-pé,

Tout ça

C''est de l'O

NOMATOPÉE !"

Je l'ai offert en cadeau de naissance et la maman me racontait que c'est le préféré de son petit garçon qui a maintenant deux ans. Et il a eu un succès fou auprès des élèves de GS/CP à qui je l'ai lu...

Petites pépites de poésie

Toute autre ambiance et tout autre lieu pour Léger comme un flocon. Tout en douceur, en délicatesse, en poésie, pour un poème inuit où sont illustrés aussi bien le texte que les silences.

Un merveilleux voyage dans lequel on se laisse porter, qui est revenu en histoire du soir, soir après soir, jusqu'à ce qu'on rende l'album à la bibliothèque.

Un texte très joli à dire, en prenant son temps, pour écouter les mots, regarder les images...

Petites pépites de poésie

Et comment ne pas reparler du Bonheur de Paul Fort, qui faisait sauter de joie mon petit bonhomme quand il avait deux ans, qui réclamait sans cesse "encore le bonheur !"

Je vous laisse aller lire mon article de l'époque pour en savoir plus...

Partager cet article

Repost 0
Published by anne(tte) - dans Albums jeunesse poésie
commenter cet article
25 juin 2013 2 25 /06 /juin /2013 15:15

Comme bibliothécaire bénévole, j'ai eu envie dès l'an dernier de consacrer la dernière séance de l'année à la poésie, comme une récréation, un moment pour autre chose... et l'an dernier, j'ai été surprise de voir combien les enfants, même (et surtout ?) les plus jeunes, entraient dedans, se laissant porter par la musicalité des mots. Mon petit bonhomme de pas tout à fait deux ans aussi, qui avait eu un gros coup de coeur pour Le bonheur de Paul Fort.

Cette année, j'ai décidé d'aller plus loin sur le sujet en lisant La vitamine P de Jean-Pierre Siméon, plaidoyer pour rendre la poésie accessible à tous et en même temps mode d'emploi pour faire se rencontrer poèmes et plus petits.

Une lecture passionnante, qui m'a fait découvrir une idée toute simple : le propre de la poésie, c'est de n'entrer dans aucune case, chacun a un poème qui lui parler quelque part - ou, avec mes mots à moi : c'est pas parce que vous aimez pas les épinards que vous aimerez pas les carottes, eh ben, la poésie, c'est pareil !

Petits extraits :

« Nous parlons et écoutons quotidiennement un langage asservi, soumis aux diktats de la langue, aux convenances morales, aux bienséances sociales, à l'idéologie. Ce langage servile n'a jamais été aussi présent : combien de milliards de mots projetés sur les murs, dans les radios, les télévisions, sur les écrans... mais ce gigantesque bavardage dit si peu, il ne véhicule que des vérités conventionnelles, du prêt-à-penser. Un poète peut, en trois mots, faire s'effondrer tout cela. (…) La poésie libère le langage en nous, ce langage intérieur tôt étouffé par le langage du dehors séducteur et manipulateur. »

Et aussi :

« Je propose d'oublier les expériences antérieures et négatives de la poésie et d'ouvrir un livre de poème en dehors de toute obligation, sur une plage, dans un jardin, dans un fauteuil, un verre à la main, mais pas dans une salle de classe, oublions les classes.

Prendre le poème pour soi, c'est avoir de grandes chances d'être ému par lui, d'être concerné tout d'un coup, happé, et de comprendre ce qui se joue dedans, ce qui se joue d'essentiel.

Je donne même une recette : prendre des livres de poème au hasard, des livres de poètes méconnus, pousi les ouvrir et les lire, mais sans nécessairement commencer en haut à gauche pour finir en bas à droite... Assez de normalisation de la lecture ! On peut lire un livre de poème en commençant par la fin, en prenant trois vers comme cela d'un coup, et puis c'est tout pour le moment. On peut commencer un poème, et puis ne pas le finir parce que l'on n'y entre pas ! Lire un poème sur trois mois, le relire, ne pas le relire, accepter toutes les libertés là-dedans. Il a tellement de poèmes disponibles : il est impossible qu'il n'y en ait pas un qui touche chacun d'entre nous au plus profond. Chercher son poème à soi, c'est ce qui donne l'élan pour oser la forêt. On le trouvera si on s'autorise ce libre parcours dans les livres. »

Jean-Pierre Siméon dresse aussi un aperçu de la poésie contemporaine, qui permet d'avoir une idée des différents "courants". En résumé, tandis que certains s'intéressent surtout à la forme, jusqu'à un travail sur la typographie, d'autres ont une démarche plus philosophique, s'intéressant par exemple à tout ce qui est divin (en dehors de toute croyance)... Au travers des extraits et exemples, j'ai découvert qu'Andrée Chedid était l'auteur dont la démarche humaniste me parlait le plus... et "comme par hasard", elle est aussi l'auteur d'un de mes poèmes préférés ! Reste à trouver un recueil d'Andrée Chedid pour le vérifier... pas simple, ça, allez trouver un recueil de poésie en bibliothèque ou librairie...

Après cette lecture, j'avais encore plus envie de faire découvrir la poésie aux enfants ! Avec de jolis livres de la collection Petits Géants de Rue du monde. Je vous en reparlerai !

Partager cet article

Repost 0
Published by anne(tte) - dans Mes lectures poésie
commenter cet article
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 13:41

attrapmois.pngDernier livre présenté aux élèves de petite section sur les poèmes, après leur avoir lu Ceci est un poème qui guérit les poissons et Le bonheur... et premier livre à avoir été emprunté (je n'avais pas encore eu le temps de m'installer derrière le bureau qu'une petite brunette aux grands yeux me le tendait pour que je fasse le prêt !).

 

Et tout ça après leur avoir lu juste un petit bout :

 

Janvier tout emmitouflé
Se plaint de ses pieds gelés
Il est toujours enrhumé

 

Vous l'aurez deviné, il s'agit d'un album qui raconte les mois de l'année en poème. Des poèmes joliments imagés à tous les sens du terme puisque les illustrations de Kerso l'accompagnent tout en délicatesse et fantaisie...

 

Cet album a en plus une jolie histoire, que je tiens de Kerso rencontrée en dédicace et que je ne résiste pas à l'envie de vous raconter.

Brigitte Vaultier et elle avaient déjà collaboré sur un album lorsque pour le nouvel an, celle-ci lui envoya ses voeux accompagnés d'un petit poème. Kerso le trouva si joli qu'elle insista pour le proposer à l'éditeur...

 

Un album que je n'ai pas pu tester à la maison sur mon petit poète en herbe, donc, il a été emprunté trop vite ! Mais ce n'est que partie remise, bien sûr !

Et d'ici moins d'une heure, j'ai rendez-vous avec des élèves de moyenne section pour d'autres poèmes... je vous raconterai !

 

"Attrap'mois !" de Brigitte Vaultier et Kerso, aux éditions du RIcochet, pour parcourir l'année en poème ! Une nouvelle lecture pour le "Challenge je lis aussi des albums" de 2012 !

chjelisdesalbums2012.jpg

 

Partager cet article

Repost 0
Published by anne(tte) - dans Albums jeunesse poésie
commenter cet article
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 12:15

bonheurpaulfort.pngPour conclure la lecture de l'histoire sur un poème, j'ai proposé aux élèves de petite section de leur lire un poème...

Bien sûr, ils ont tous dit oui ! Un livre, quel qu'il soit, ça ne se refuse jamais.

 

De mon côté, j'avais un peu farfouillé dans les albums pour dénicher celui-ci. Je voulais un poème, qui soit court, accessible, accompagné par plusieurs illustrations - un poème un peu long sur une seule page, avec une illustration en face, comme la plupart des albums du rayon poésie me paraissait bien compliqué à lire à un groupe, surtout aussi jeune.

 

Celui-ci était parfait. "Le bonheur est dans le pré, cours-y vite, cours-y vite..." Vous aussi, vous connaissez, n'est-ce pas ?

 

Au fil des pages, le bonheur (qui ressemble beaucoup à un ballon) s'enfuit, devant  l'enfant qu'il poursuit sans jamais l'attraper...Chaque strophe ou phrase étant illustrée sur une double page, avec un dessin très vivant aux vibrants coups de pinceaux.

 

Cet album est une réussite. Un petit format, que les enfants adorent (les très petits livres de la bibliothèque ont toujours un succès fou auprès des élèves de maternelle, le record revenant sans doute à un livre de Ponti dont il faudra que je parle d'ailleurs), le texte de Paul Fort sonne merveilleusement bien à lire...

 

Par curiosité, je l'ai testé sur mon petit bouchon de bientôt 23 mois. Bien sûr, à la première lecture, il était tout heureux de trouver des vaches et des moutons dans les illustrations (c'est un bélier, en fait, mais c'est pas grave). Et arrivé à la dernière page, il m'a tout de suite réclamé "encore !" Ce que j'ai fait bien volontiers... Il a écouté avec tout autant d'enthousiasme la deuxième lecture, puis la troisième, puis... "Cours-y vite" semble le mettre en joie (il saute sur place en répétant "vite, vite").  Et quand, après une quinzaine de fois tout de même, j'ai voulu passer à autre chose, il s'est mis à réclamer "encore bonheur !" - une demande pleine de poésie, vous ne trouvez pas ?

Verdict : ça marche aussi bien à 23 mois qu'à 3 ans !

 

"Le bonheur" de Paul Fort, avec des images de Katy Couprie, chez "Rue du monde" (j'avais dit que cet éditeur aimait la poésie !). Encore une lecture pour le "Challenge je lis aussi des albums" de 2012 !

chjelisdesalbums2012.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by anne(tte) - dans Albums jeunesse poésie
commenter cet article
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 10:18

ceciestunpoemeArthur est très inquiet pour son poisson Léon : il va mourir d'ennui ! D'après sa maman, il faut lui donner un poème. Seulement, où trouver un poème ? Et puis, qu'est-ce que c'est, un poème ?

Arthur cherche dans le placard, sous le lit, il va demander à son ami le marchand de vélo ou la boulangère...

 

C'est quelque chose que j'ai découvert avec beaucoup d'étonnement, je dois l'avouer, mais les enfants sont naturellement attirés par la poésie. Notre unique livre de poèmes est plébiscité sans fin pour l'histoire du soir (et c'est bien pratique, parce que c'est court, un poème, et quand on est un peu en retard pour le coucher...) - il a été perdu récemment et malgré une quête acharnée dans la maison, n'a pas été retrouvé, même si j'espère toujours...

En tout cas, Petit Bouchon dès 18 ou 20 mois appréciait beaucoup la lecture du poème : les sonorités qui se répondent, les mots rigolos, les phrases parfois sans queue ni tête...

 

Pour autant, lire un poème à une classe de petite section en guise d'histoire, je n'étais pas sure. C'est là que cet album tombait à pic : c'est une histoire et en même temps, c'est un poème (qui guérit les poissons, en plus !).

Les petites sections ont été bien attentifs et ont semblé appréciés, pas déroutés par cette histoire elle-même poétique, ce texte qui joue avec les mots (ils éclataient de rire en entendant parler les nouilles ou la serpillière).

Les illustrations d'Olivier Tallec accompagnent merveilleusement le texte avec douceur et délicatesse : des contours un peu fondus, des couleurs tendres, une interprétation pleine de poésie (j'adore la double-page avec la baleine à l'envers !)... Tout ça avec un texte qui joue joliment avec le rythme et les sonorités des mots et une histoire qui emmène dans l'imaginaire... Un joli moment de lecture (un peu troublé par l'arrivé tonitruante d'un camion sur la place mais on ne peut pas tout prévoir !).

 

Nous avons fini par un petit poème, et l'album que j'avais proposé en sélection est le premier qui a été emprunté ! Je vous montrerai ces deux-là un peu plus tard. ;)

 

"Ceci est un poème qui guérit les poissons" de Jean-Pierre Siméon et Olivier Tallec, chez Rue du monde, un éditeur qui aime la poésie et n'a pas peur d'en proposer aux enfants... album qui sera "testé" par les MS dès la semaine prochaine !

 

Et une nouvelle lecture pour le "Challenge je lis aussi des albums" de 2012 !

chjelisdesalbums2012.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by anne(tte) - dans Albums jeunesse poésie
commenter cet article

~ Présentation ~

Le blog à histoires
: Des livres, du tricot, de la couture et encore des livres... Bienvenue chez moi !
Contact

~ ~ ~ ~

Abracadacraft, Des idées pour aujourd'hui et pour deux mains

 

~ Rechercher ~

~ En cours ~

Côté tricot...

Côté lecture...

 

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -