10 janvier 2017 2 10 /01 /janvier /2017 10:16

En tant que bibliothécaire jeunesse (bénévole), je me suis fixée une mission : faire découvrir aux enfants que La Reine des Neiges, ce n'est pas que Anna, Elsa, Olaf et Sven. Moi aussi, j'aime bien le dessin animé de Disney - mais il ne me fait pas oublier la magie du conte d'Andersen, qui est l'un de mes contes préférés. Et quel dommage ce serait que les enfants d'aujourd'hui ne connaissent plus les aventures de Kay, de Gerda et de la maléfique Reine des Neiges...

Alors hier, profitant d'un temps neigeux on ne peut plus approprié, j'ai commencé à raconter aux élèves de GS venus à la bibliothèque...

La reine des neiges - Hans Christian Andersen (illustré par Christian Birmingham)

Andersen nous raconte qu'un jour, le diable fabriqua un miroir magique. Il en était particulièrement fier : ce miroir ne reflétait que ce qui était mauvais et laid. Toutes les belles choses se reflétaient laides et tout ce qui était laid apparaissait encore plus grand.

Un jour, ce miroir se brisa et il devint encore plus dangereux : il se dispersa en plein de petites poussières qui se répandirent partout. Si quelqu'un recevait un éclat dans l'œil, il ne voyait plus que les mauvaises choses. Et s'il le recevait dans le cœur, son cœur se transformait en glace et il ne pouvait plus aimer.

Dans une ville où il n'y avait pas assez de place pour que les gens aient chacun leur petit jardin, deux enfants avaient un petit jardin tout de même plus grand qu'un pot de fleur...

Ces deux enfants, ce sont Kay et Gerda, qui ne sont pas frère et sœur mais s'aiment comme s'ils l'étaient. Un jour, la grand-mère leur raconte l'histoire de la Reine des Neiges, parce que "les flocons sont comme des abeilles et comme les abeilles, ils ont une reine". Elle laisse des étoiles de glace quand elle regarde sur les vitres - les enfants l'ont souvent vu, c'est comme ça qu'ils savent que c'est vrai.

La reine des neiges - Hans Christian Andersen (illustré par Christian Birmingham)

Le jour où Kay reçoit un éclat du miroir dans l'œil et dans le cœur, il quitte son amie Gerda et suit la Reine des Neiges dans son palais de glace. Gerda ne peut pas croire qu'il soit mort comme tout le monde le dit et part courageusement à sa recherche...

La reine des neiges - Hans Christian Andersen (illustré par Christian Birmingham)

Qu'est-ce qu'il est difficile de trouver un album de La Reine des Neiges à lire à des jeunes enfants ! Non seulement ce n'est pas le conte le plus souvent adapté (beaucoup moins que par exemple, La Petite Sirène ou Le Vilain Petit Canard) mais les versions que l'on trouve reprennent le plus souvent le texte d'Andersen, assez long et pas forcément accessible à un enfant de maternelle.

Cette version, illustrée par Christian Birmingham, ne fait pas exception - mais les illustrations sont tellement magnifiques que cela aurait été dommage de ne pas en faire profiter les jeunes lecteurs de la bibliothèque. J'aime particulièrement le sourire radieux de Gerda à qui la princesse vient d'offrir de nouveaux habits.

La reine des neiges - Hans Christian Andersen (illustré par Christian Birmingham)

Et les enfants sont tellement vivants, tellement vrais...

Mes photos ne font pas juste aux illustrations : je vous encourage à aller en voir d'autres sur le site de Christian Birmingham, ici.

La reine des neiges - Hans Christian Andersen (illustré par Christian Birmingham)

Hier, lors de l'accueil de classe, c'était un peu l'épreuve du feu : est-ce que ces petits bougeaillons de GS pourraient entrer dans cette histoire ? J'ai raconté, lu un extrait, raconté encore... Et un petit miracle s'est produit. Un silence s'est installé comme je n'en avais jamais connu avec cette classe. Suspendus à l'histoire, ils se laissaient porter par le conte d'Andersen... Avec l'autre bénévole, nous nous sommes dit qu'il fallait lire La Reine des Neiges à chaque séance !

La reine des neiges - Hans Christian Andersen (illustré par Christian Birmingham)

L'album a été regardé, emprunté... Affaire à suivre. Parce que cette histoire est longue (elle est découpée en 7 chapitres, ou plutôt 7 histoires selon Andersen), le texte est long et un peu difficile... cela demande un parent motivé pour tout lire, et un enfant qui aime les mots.

En tout cas, à la maison, mon petit loulou de 6 ans a écouté les premiers chapitres, fait une pause et réclamé les derniers le jour où le livre repartait à la bibliothèque (évidemment). La suite sera donc lue ici dans quelques semaines.

De mon côté, je cherche toujours une version adaptée en album pour les jeunes enfants (si vous avez des pistes ?). Et je reste convaincue que cet album-ci peut rencontrer son jeune public, en étant mi-lu mi-raconté comme j'ai pu le faire hier...

Quant aux adultes qui ne connaîtraient pas ce conte, vous pouvez trouver gratuitement le texte d'Andersen ici, dans plein de formats différents (PDF, ePub, Mobi, Word...). De quoi trouver votre bonheur, normalement. ;)

Partager cet article

Repost 0
Published by anne(tte) - dans album contes
commenter cet article

~ Présentation ~

Le blog à histoires
: Des livres, du tricot, de la couture, de l'aquarelle, des dessins... Bienvenue chez moi !
Contact

~ ~ ~ ~

Abracadacraft, Des idées pour aujourd'hui et pour deux mains

 

~ Rechercher ~

~ En cours ~

Côté tricot...

Côté lecture...

 

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -