17 février 2015 2 17 /02 /février /2015 13:37
Trente-six chandelles

Dans la famille de Mortimer, c'est immuable, depuis des générations : tous les garçons, sans exception, naissent à 11h très précisément et tous les garçons, sans exception, meurent le jour de leur trente-sixième anniversaire, à 11h. Et bêtement, en plus (du genre, noyé dans un bidet... oui, vous avez bien lu, dans un bidet).

Aujourd'hui, Mortimer va avoir 36 ans et il est prêt : il a démissionné, résilié son bail, son abonnement EDF, choisi son costume... et il ne meurt pas. 11h05, 11h10... il faut se rendre à l'évidence : il est vivant. Qu'est-ce qui a bien pu dérailler ?

On découvre à la fois Mortimer, son incroyable destin, ses histoires de famille rocambolesques et de très attachants personnages. C'est drôle, c'est original, ça porte un regard plein d'optimisme sur la vie. Bref, j'adore... Petit bonheur de la rentrée littéraire, que je voulais lire depuis que j'ai découvert Marie-Sabine Roger avec La tête en friche. Et quand j'ai vu les résultats des matchs de la rentrée littéraire de Priceminister, je n'ai pas été si surprise : meilleure moyenne globale mais également le Prix plaisir à la lecture, le Prix de l’originalité du livre et le Prix du meilleur roman français (eh oui, ils avaient prévu plusieurs prix cette année, si ils avaient su !).

Vous l'aurez compris, coup de cœur ici... et vous, vous l'avez lu ?

Partager cet article

Repost 0
30 décembre 2014 2 30 /12 /décembre /2014 09:54
Sous les couvertures

Sous les couvertures... les couvertures des livres, bien sûr. C'est là que nous emmène Bertrand Guillot pour un roman aux allures de conte.

Petite librairie de quartier, un samedi soir. Le libraire est fatigué, les derniers clients s'attardent. Bientôt, il va baisser le rideau de fer pour le week-end. Ce qu'il ne sait pas, c'est que, comme à chaque fois qu'ils sont seuls, les livres s'animent, volent à travers la librairie, débattent sans fin sur leur sujet préféré, "qu'est-ce que la littérature ?". Ce samedi soir, pourtant, n'est pas comme les autres. La menace est là : dès lundi, le libraire devra remplir les cartons des retours pour faire de la place pour les nouveautés qui ne cessent d'arriver. Les livres du Boudoir, au fond de la librairie s'inquiètent. La révolte gronde... Une seule solution : prendre la place des best-sellers sur la table, à côté de la caisse.

J'ai eu la chance de participer aux matchs de la rentrée littéraire, organisés par Price Minister. Nous pouvions choisir le livre que nous souhaitions lire et j'ai tout de suite été attirée et intriguée par celui-ci : un livre sur les livres, sur les librairies, qui est quand même une histoire... c'était pour moi, c'est sûr !

Le début du livre m'a un peu désorientée. Le côté "conte" peut-être, je me demandais où l'auteur allait, comment il allait exploiter ce point de départ si original : les livres sont vivants et leur personnalité reflète celle de leur auteur. Arrivée à la moitié, je suis entrée dans l'histoire et je l'ai lue avec plaisir jusqu'au bout.

On trouve tout dans ce livre bourré de clin d’œils : l'Académicien (c'est un livre), qui impressionne tout le monde par son charisme mais qui n'est pas trop pour que les choses changent (ça vous rappelle quelqu'un ?), Junior, le jeune ambitieux dont l'auteur vient de la pub, Grand le roman au succès confidentiel, dans lequel son auteur a mis humblement tout ce en quoi il croit... Les classiques, qui regardent tout d'un regard de sage, les romans étrangers qui s'amusent du goût français pour les révolutions... mais aussi le libraire, son employée qui a un regard neuf sur la librairie, la critique littéraire, les auteurs en dédicace, le géant américain qui veut s'emparer du marché... et la liseuse qui récite son argument publicitaire appris dans une usine chinoise ou une université américaine.

Joli tour d'horizon, qui mine de rien fait se questionner, pas sur la littérature peut-être (débat qui ne peut jamais être clos) mais sur la lecture, le livre, la librairie. Un monde en mutation, où il est bien difficile de prédire l'avenir et où pourtant on sent qu'il faut inventer quelque chose. D'ailleurs, dommage que Bertrand Guillot ne nous fasse pas faire un tour par une bibliothèque, il y aurait tellement de choses à dire, aussi...

Pas forcément un coup de cœur mais une lecture à la fois agréable et intéressante... que demander de plus, au fond ?

Partager cet article

Repost 0
14 septembre 2014 7 14 /09 /septembre /2014 12:11
Challenge rentrée littéraire 2014

Avec le mois de septembre revient la rentrée des classes mais aussi la rentrée littéraire... comme tous les ans, Sophie (Hérisson) organise un challenge rentrée littéraire. J'ai fait de si belles découvertes l'an dernier grâce à ce challenge que je ne peux que recommencer !

La règle du jeu ? Lire en un an au moins 1% des 607 livres de la rentrée littéraire - on arrondit à 6 sans demander de lire 0.7% d'un livre. ;)

Certains participants ont commencé dès août et on déjà décerné des coups de cœur... et à les lire, je me dis que j'ai de belles découvertes à faire !

Challenge rentrée littéraire 2014

Repéré chez Clara et les mots, Une vie à soi de Laurence Tardieu. Un écrivain qui rencontre une photographe par le biais de ses photographies, deux vies qui se mêlent, une réflexion sur l'écriture... c'est celui qui me fait le plus envie pour l'instant.

Challenge rentrée littéraire 2014

Vu chez Méli-Mélo de livres, Journal d'un nul débutant de Luc Blanvillain. Un petit roman jeunesse qui a l'air bien rigolo et aussi d'aborder mine de rien des sujets pas si futiles que ça.

Challenge rentrée littéraire 2014

Vu chez Plume de cajou, Contrecoups de Nathan Filer, un livre émouvant, des personnages inoubliables et un premier roman, sur le thème de la schizophrénie... moi aussi, j'ai envie de tout découvrir sans connaître l'histoire et de me laisser embarquer !

Challenge rentrée littéraire 2014

Enfin, vu pour la première fois chez Cultur'elle, La lumière des étoiles mortes de John Banville. Ecriture poétique, roman sur la mémoire, "éminemment proustien"... là encore, j'ai l'impression que ce roman m'appelle !

... et ce n'est que le début ! Lire 6 titres seulement, est-ce que ça va être possible ?

Partager cet article

Repost 0

~ Présentation ~

Le blog à histoires
: Des livres, du tricot, de la couture, de l'aquarelle, des dessins... Bienvenue chez moi !
Contact

~ ~ ~ ~

Abracadacraft, Des idées pour aujourd'hui et pour deux mains

plumetis

Suivez-moi sur Hellocoton

~ Rechercher ~

~ En cours ~

Côté tricot...

Côté lecture...

 

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -