11 février 2013 1 11 /02 /février /2013 10:43

tokala"Il n'y avait pas de chevaux au pays des hommes rouges. Ce n'est qu'à l'arrivée des blancs que cet animal se répandit bientôt sur tout le continent. (...) Cette histoire nous raconte comment un peuple des grandes plaines lointaines en fit tardivement la conquête, grâce au rêve prémonitoire d'un jeune brave."

Voici comment débute Tokala, l'indien-cheval. Cet album, c'est miss Choupinette (5 ans) qui l'a choisi à la bibliothèque, parce que c'est une histoire d'indiens et qu'elle aime les histoires d'indiens. Et nous l'avons découverte toutes les deux ensemble.

 

Tout commence lorsque Tokala, jeune guerrier lakota, accomplit son initiation, moment où les esprits lui envoient une vision. Un rite qu'il suit en même temps que son frère jumeau, Pluie-sur-le-Visage, et pendant lequel il reçoit une vision bien étrange : celle d'animaux qu'aucun indien lakota n'a jamais vus...

Cette vision l'enverra en quête des mystérieux grands chiens, pour la première fois séparé de son frère devenu un guerrier contraire...

 

L'album nous plonge dans le monde des indiens, leurs rites, leurs tribus, avec une histoire qui pourrait être une légende mais aussi une histoire vraie. Le texte de Michel Piquemal est assez long mais il coule tout seul, et les illustrations d'Antoine Ronzon à la fois réalistes et poétiques accompagnent le récit (j'ai particulièrement aimé l'alternance de vignettes et de grandes illustrations, qui rythment bien le texte). Comme une légende, l'histoire est forte et porteuse de symboles.

En tant qu'adulte, j'aurais peut-être aimé plus d'explications sur les coutumes des indiens ou une histoire plus profonde ou plus originale mais ma miss n'a pas ce genre de réserves et elle l'a adoré !

 

Belle aventure au pays des indiens, donc, et une "longue histoire" bien adaptée pour une miss de 5 ans.

Partager cet article

Repost0
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 10:41

sansleaUn abécédaire, vous connaissez ? Est-ce que vous pouvez imaginer ce qu'est un anti-abécédaire ? Eh bien, c'est facile, c'est un livre qui est sorti il n'y a pas longtemps, de Michaël Escoffier et Kris Di Giacomo, c'est drôle et ça plaira aux enfants qui commencent à lire comme à leurs parents.

 

Le principe est très simple, je vous en donne une au hasard : "sans le L, le POULET fait POUET". Mais vous avez aussi les chouettes qui ont des couettes, la moquette qui sent la mouette ou la sirène qui s'appelle Irène. Tout ça mis en scène dans une illustration avec une belle lettrine comme dans un vrai abécédaire et un look un peu vieillot qui mélange le style vieil abécédaire et un côté moderne et décalé.

 

Et pour X, Y et Z ? Ah là, je vous laisse deviner, je ne raconte jamais la fin d'un livre ! Un album peut-être plutôt destiné aux lecteurs qu'aux non-lecteurs, ceci-dit. J'attends un peu pour que la miss Choupinette de 5 ans l'apprécie ; miss Ju, du haut de ses 7 ans et demi, l'a beaucoup aimé !

Partager cet article

Repost0
1 décembre 2012 6 01 /12 /décembre /2012 22:00

commentunlivrevientaumonde.pngAlain Serres aime bien faire découvrir les coulisses des livres. Après Je suis un humain qui peint, c'est cette fois la naissance d'un album qu'il raconte, celle de Sous le grand banian.

Je me suis quand même bien intéressée au sujet, déjà, côté adulte sans doute mais j'avais tout de même envie d'en savoir plus et surtout de voir comment toutes ces étapes, de la création à la fabrication, seraient mises à la portée d'un enfant.

 

Cette lecture m'a passionné. Déjà, j'ai appris beaucoup de choses (surtout sur la fabrication du livre) mais surtout, Alain Serres réussit à rendre toutes ces étapes vivantes et chaleureuses - je sais que le terme peut paraître un peu bizarre mais j'ai tellement lu d'articles sur le marketing, le choix des manuscrits, etc, que réussir à raconter la même chose de manière si simple et si honnête, j'ai trouvé ça remarquable.

On sent qu'Alain Serres est un passionné, qui a à coeur de défendre la littérature jeunesse... On peut dire qu'il faut un vraiment beau travail !

 

Les illustrations de Zaü, façon carnet de voyage, et l'alternance avec les photos en couleur ou en noir et blanc donnent vraiment l'impression de partager cette aventure du livre avec l'éditeur. On comprend mieux ses doutes, la nécessité d'être toujours méticuleux et précis, la variété des tâches du travail sur le manuscrit au suivi des premières impressions...

Ça donne envie de connaître ce petit monde de l'intérieur ! Et cela rend toutes ces étapes bien réelles (moi, j'avais un peu l'impression qu'il suffisait d'appuyer sur le bouton de l'imprimante... ce qui est peut-être vrai en impression numérique, d'ailleurs, il faudrait creuser !).

 

Bref, un contenu à la fois chaleureux et passionnant, comme si Alain Serres nous faisait visiter les coulisses de sa maison ! Et j'ai souri en ouvrant le livre au hasard et en tombant sur ce petit paragraphe : "on ne peut pas acheter tous les livres que l'on aime. Heureusement que les bibliothèques existent !"

Encore un sujet sur lequel je suis d'accord avec lui !

Partager cet article

Repost0
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 14:46

souslegrandbanian.pngC'est tout de même chouette, d'être bénévole dans une bibliothèque. C'est en préparant une animation pour l'école que j'ai découvert Sous le grand banian. J'avais déjà lu un court roman de Jean-Claude Mourlevat, qui m'avait frappée par la qualité de son écriture. Là, c'est un album, une histoire qui nous entraîne dans le merveilleux et l'Inde.

L'histoire de deux soeurs qui se retrouvent sous un grand banian. La plus jeune est aveugle mais cela ne les empêche pas de partir en voyage...

 

C'est un livre de voyage, de merveilleux, de rêve. A chaque page, les illustrations colorées de Nathalie Novi nous entraînent dans cette Inde des contes, où milles détails ouvrent sur d'autres histoires. Il s'en dégagent une chaleur, une vie qui nous emmène vraiment ailleurs et donne envie de s'attarder dans chacune. Beaucoup sont ponctuées de motifs, parfois des tissus imprimés, parfois des vagues dans la rivière...

 

Et là où c'est moins chouette d'être bénévole dans une bibliothèque, c'est qe j'ai dû le laisser à la classe pour deux mois !

Tant pis, je guetterai son retour...

Partager cet article

Repost0
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 13:41

attrapmois.pngDernier livre présenté aux élèves de petite section sur les poèmes, après leur avoir lu Ceci est un poème qui guérit les poissons et Le bonheur... et premier livre à avoir été emprunté (je n'avais pas encore eu le temps de m'installer derrière le bureau qu'une petite brunette aux grands yeux me le tendait pour que je fasse le prêt !).

 

Et tout ça après leur avoir lu juste un petit bout :

 

Janvier tout emmitouflé
Se plaint de ses pieds gelés
Il est toujours enrhumé

 

Vous l'aurez deviné, il s'agit d'un album qui raconte les mois de l'année en poème. Des poèmes joliments imagés à tous les sens du terme puisque les illustrations de Kerso l'accompagnent tout en délicatesse et fantaisie...

 

Cet album a en plus une jolie histoire, que je tiens de Kerso rencontrée en dédicace et que je ne résiste pas à l'envie de vous raconter.

Brigitte Vaultier et elle avaient déjà collaboré sur un album lorsque pour le nouvel an, celle-ci lui envoya ses voeux accompagnés d'un petit poème. Kerso le trouva si joli qu'elle insista pour le proposer à l'éditeur...

 

Un album que je n'ai pas pu tester à la maison sur mon petit poète en herbe, donc, il a été emprunté trop vite ! Mais ce n'est que partie remise, bien sûr !

Et d'ici moins d'une heure, j'ai rendez-vous avec des élèves de moyenne section pour d'autres poèmes... je vous raconterai !

 

"Attrap'mois !" de Brigitte Vaultier et Kerso, aux éditions du RIcochet, pour parcourir l'année en poème ! Une nouvelle lecture pour le "Challenge je lis aussi des albums" de 2012 !

chjelisdesalbums2012.jpg

 

Partager cet article

Repost0
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 12:15

bonheurpaulfort.pngPour conclure la lecture de l'histoire sur un poème, j'ai proposé aux élèves de petite section de leur lire un poème...

Bien sûr, ils ont tous dit oui ! Un livre, quel qu'il soit, ça ne se refuse jamais.

 

De mon côté, j'avais un peu farfouillé dans les albums pour dénicher celui-ci. Je voulais un poème, qui soit court, accessible, accompagné par plusieurs illustrations - un poème un peu long sur une seule page, avec une illustration en face, comme la plupart des albums du rayon poésie me paraissait bien compliqué à lire à un groupe, surtout aussi jeune.

 

Celui-ci était parfait. "Le bonheur est dans le pré, cours-y vite, cours-y vite..." Vous aussi, vous connaissez, n'est-ce pas ?

 

Au fil des pages, le bonheur (qui ressemble beaucoup à un ballon) s'enfuit, devant  l'enfant qu'il poursuit sans jamais l'attraper...Chaque strophe ou phrase étant illustrée sur une double page, avec un dessin très vivant aux vibrants coups de pinceaux.

 

Cet album est une réussite. Un petit format, que les enfants adorent (les très petits livres de la bibliothèque ont toujours un succès fou auprès des élèves de maternelle, le record revenant sans doute à un livre de Ponti dont il faudra que je parle d'ailleurs), le texte de Paul Fort sonne merveilleusement bien à lire...

 

Par curiosité, je l'ai testé sur mon petit bouchon de bientôt 23 mois. Bien sûr, à la première lecture, il était tout heureux de trouver des vaches et des moutons dans les illustrations (c'est un bélier, en fait, mais c'est pas grave). Et arrivé à la dernière page, il m'a tout de suite réclamé "encore !" Ce que j'ai fait bien volontiers... Il a écouté avec tout autant d'enthousiasme la deuxième lecture, puis la troisième, puis... "Cours-y vite" semble le mettre en joie (il saute sur place en répétant "vite, vite").  Et quand, après une quinzaine de fois tout de même, j'ai voulu passer à autre chose, il s'est mis à réclamer "encore bonheur !" - une demande pleine de poésie, vous ne trouvez pas ?

Verdict : ça marche aussi bien à 23 mois qu'à 3 ans !

 

"Le bonheur" de Paul Fort, avec des images de Katy Couprie, chez "Rue du monde" (j'avais dit que cet éditeur aimait la poésie !). Encore une lecture pour le "Challenge je lis aussi des albums" de 2012 !

chjelisdesalbums2012.jpg

Partager cet article

Repost0
5 juin 2012 2 05 /06 /juin /2012 10:18

ceciestunpoemeArthur est très inquiet pour son poisson Léon : il va mourir d'ennui ! D'après sa maman, il faut lui donner un poème. Seulement, où trouver un poème ? Et puis, qu'est-ce que c'est, un poème ?

Arthur cherche dans le placard, sous le lit, il va demander à son ami le marchand de vélo ou la boulangère...

 

C'est quelque chose que j'ai découvert avec beaucoup d'étonnement, je dois l'avouer, mais les enfants sont naturellement attirés par la poésie. Notre unique livre de poèmes est plébiscité sans fin pour l'histoire du soir (et c'est bien pratique, parce que c'est court, un poème, et quand on est un peu en retard pour le coucher...) - il a été perdu récemment et malgré une quête acharnée dans la maison, n'a pas été retrouvé, même si j'espère toujours...

En tout cas, Petit Bouchon dès 18 ou 20 mois appréciait beaucoup la lecture du poème : les sonorités qui se répondent, les mots rigolos, les phrases parfois sans queue ni tête...

 

Pour autant, lire un poème à une classe de petite section en guise d'histoire, je n'étais pas sure. C'est là que cet album tombait à pic : c'est une histoire et en même temps, c'est un poème (qui guérit les poissons, en plus !).

Les petites sections ont été bien attentifs et ont semblé appréciés, pas déroutés par cette histoire elle-même poétique, ce texte qui joue avec les mots (ils éclataient de rire en entendant parler les nouilles ou la serpillière).

Les illustrations d'Olivier Tallec accompagnent merveilleusement le texte avec douceur et délicatesse : des contours un peu fondus, des couleurs tendres, une interprétation pleine de poésie (j'adore la double-page avec la baleine à l'envers !)... Tout ça avec un texte qui joue joliment avec le rythme et les sonorités des mots et une histoire qui emmène dans l'imaginaire... Un joli moment de lecture (un peu troublé par l'arrivé tonitruante d'un camion sur la place mais on ne peut pas tout prévoir !).

 

Nous avons fini par un petit poème, et l'album que j'avais proposé en sélection est le premier qui a été emprunté ! Je vous montrerai ces deux-là un peu plus tard. ;)

 

"Ceci est un poème qui guérit les poissons" de Jean-Pierre Siméon et Olivier Tallec, chez Rue du monde, un éditeur qui aime la poésie et n'a pas peur d'en proposer aux enfants... album qui sera "testé" par les MS dès la semaine prochaine !

 

Et une nouvelle lecture pour le "Challenge je lis aussi des albums" de 2012 !

chjelisdesalbums2012.jpg

Partager cet article

Repost0
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 10:57

nonditpetitmonstre.pngCet album, vous vous en souvenez peut-être ? J'en avais parlé l'année dernière : coup de coeur rapporté du Salon du Livre... Lundi dernier, à la recherche d'albums sur le thème des monstres pour les élèves de petite section (qui étudient Le Gruffalo), j'ai décidé de leur lire ; je pensais que Petit Monstre qui décide un jour de ne plus se laisser faire par Grand Monstre, ça avait des chances de parler aux plus jeunes élèves de l'école maternelle...

 

Et là... pour la première fois depuis que je leur lis, les petits élèves m'ont réclamé de le relire, puis plusieurs l'ont pris pour le "lire" eux-même, ponctuant leur lecture de grands "non, pas question !" bien dans l'esprit du livre.

 

Conclusion : un album qui met en plein dans le mille...

 

Je vous invite donc à le (re)découvrir, de la part de toutes les PS de l'école !

 

"Non ! dit Petit-Monstre", c'est un album de Kalle Güettler, Rakel Helmsdal et Aslaug Jonsdottir, chez une maison que j'aime beaucoup, Circonflexe.

Partager cet article

Repost0
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 19:29

atchoumcouvEncore une pépite découverte à la bibliothèque ! Déjà, la couverture, avec cet éléphant rose, ça donne envie d'en savoir plus, vous ne trouvez pas ? Et pour l'histoire...

 

Amos se prépare chaque matin pour aller travailler. Il prend le bus et va au zoo... où il trouve toujours un moment pour jouer aux échecs avec l'éléphant, s'asseoir avec le pingouin (qui est timide) ou lire une histoire au hibou (qui a peur du noir).

Jusqu'au jour où Amos tombe malade et ce sont ses amis qui vont prendre le bus....

 

J'ai beaucoup aimé cette histoire, sa poésie joliment décalée, si bien servie par des illustrations un peu surranées et pleines de douceur. On imaginerait bien cet album comme un classique des années 50, enfin traduit en français après des années et des millions de fans aux Etats-Unis... En fait, c'est un album qui a remporté un prix du meilleur album aux Etats-Unis en... 2010 ! Je crois qu'il a été primé en France aussi, mais je suis pas sûre. Tout récent donc...

Et l'oeuvre d'un couple, le mari au texte et la femme aux illustrations - je suis sûre que cet album a une belle histoire, j'aimerais bien la connaître !

 

Mes petites miss, du haut de leurs "presque 7 ans" et "presque 4 ans et demi", sont assez indifférentes à ce genre de considérations. Mais elles ont tout de suite accroché à cette histoire, aux petits détails des hobbys des animaux, à la tendresse de sa conclusion... J'ai dû le relire une deuxième fois sitôt la première lecture passée !

Et un album plutôt accessible pour le petit frère de 20 mois, qui y retrouve à la fois les animaux et une belle place de l'image par rapport au texte (trop de texte, il essaie de tourner les pages, escalade le canapé... donc éviter trop de texte pour une lecture sereine à trois !).

 

"A-A-A-A-A-Atchoum !" un presque-déjà-classique (ou futur classique ?) de Philip C. Stead et Erin E. Stead, dont le seul défaut est un titre décidément trop difficile à retenir - combien de A, déjà ? Une lecture partagée pour le "Challenge je lis aussi des albums" de 2012.

chjelisdesalbums2012.jpg

Partager cet article

Repost0
27 février 2012 1 27 /02 /février /2012 20:27

pomelo.pngVoici un petit album qui parle d'un animal tout petit, tout rose et qui vit dans le jardin... Vous avez trouvé ? Mais oui, un éléphant ! Les élèves de moyenne section à qui je l'ai lu aujourd'hui n'avaient pas deviné non plus, rassurez-vous. A moins bien sûr que vous ne connaissiez déjà Pomelo, dont c'est loin d'être la seule aventure...

 

Pomelo, c'est donc un petit éléphant rose qui est vit sous un pissenlit. Il est bien, sous son pissenlit, même si sa trompe très (trop ?) longue lui pose parfois bien des problèmes. Ou s'il a peur, comme dans la seconde histoire de ce recueil : peur des poireaux la nuit, peur que sa trompe soit trop longue ou qu'elle n'existe pas, peur d'être une théière ou bien "peur que si le jardin n'est pas infini, alors qu'est-ce qu'il y a après ?"

 

J'adore ce petit éléphant, son côté surréaliste et en même temps très poétique, joliment accomagné par des illustrations toutes rigolottes et un peu décalées aussi, où on croise aussi des navets, des carottes ou des pissenlits rendent ce jardin très "ordinnaire".

 

C'est un livre chouchou de ma petite miss de 4 ans qui a emprunté chacune de ces aventures à la bibliothèque et ce succès ne s'est pas démenti auprès de sa classe, les élèves le feuilletant tour à tour jusqu'à ce que l'un d'entre eux décide de l'emmener chez lui.

 

Le format est petit (un peu plus grand qu'un livre de poche) et le livre comporte trois histoires qui n'en sont pas vraiment, en tous cas pas des histoires avec un début, un milieu et une fin... Un album étonnant, un peu absurde et un peu surréaliste, qui réussit pourtant à emmener les petits bouts dans sa poésie...

 

"Pomelo est bien sous son pissenlit", premier album de Pomelo je crois, par Ramona Badescu et Benjamin Chaud, chez Albin Michel Jeunesse. Et une nouvelle lecture pour le "Challenge je lis aussi des albums" de 2012 !

chjelisdesalbums2012.jpg

Partager cet article

Repost0

~ Présentation ~

Le blog à histoires
: Des livres, du tricot, de la couture et encore des livres... Bienvenue chez moi !
Contact

~ ~ ~ ~

 

~ Rechercher ~

~ En cours ~

Côté tricot...

Côté lecture...

 

~ Archives ~

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -