21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 16:34

Comme je l'ai évoqué hier, nous sommes partis pour le week-end... un week-end à Paris avec un programme sur-mesure pour une amoureuse des livres et du tricot comme moi, offert par mon chéri à l'occasion de mon anniversaire. Et à cinq, bien sûr, petit bonhomme de 8 mois compris ! Je ne suis pas peu fière de nous sur ce coup-là, d'ailleurs, tout s'est passé sans accroc avec un bébé et deux miss hyper sages et des parents très organisés !

 

Quel programme, alors? En dehors des visites à des amis et la famille (que j'étais si heureuse de revoir), deux événements : le salon du livre et un atelier "jacquard islandais" avec Hélène Magnusson.

J'ai envie de commencer par l'atelier parce que ça a été l'élément déclencheur ; pensez donc, déjà que l'Islande faisait partie des pays invités au salon du livre, quand j'ai reçu le mail de Tricoteuse d'Islande annonçant des ateliers tricot le même week-end, c'était un signe...

 

atelierjacquardislandais

J'ai déjà parlé du tricot islandais et d'Hélène Magnusson.  Elle a écrit un livre superbe sur le jacquard islandais avec plein de jolis modèles, dont des moufles bien chaudes et un joli ensemble pour bébé. Et là, je suis en train de faire un pull du livre - un modèle drôlement compliqué, je trouve...

C'est dire si je suis fan et si j'avais envie d'apprendre !

 

Pour faire court, je suis ravie, j'ai appris plein de choses grâce aux explications et à l'écoute attentive d'Hélène qui répondait à toutes les questions. Et mon "oeuvre", c'est cette petite semelle islandaise.

 

Cette semelle a une histoire... et moi j'aime les histoires donc je ne résiste pas au plaisir de vous la raconter...

 

Si vous n'êtes pas tricoteuse, vous avez sûrement déjà porté des pulls en jacquard, avec différents motifs mais vous n'avez sans doute jamais fait attention que le jacquard, ça se fait toujours en jersey... sauf en Islande ! Là-bas, on tricotait au point mousse de petites semelles toutes coloréespour mettre dans les chaussures en peau de poisson. Un objet et une technique typiquement islandaise.

 

A l'époque, tout le monde tricotait en Islande : c'était même une des ressources principales de l'île, qui exportait presque toute sa production. Et, avec les restes de laine de toutes les couleurs, on confectionnait ces semelles avec des motifs très colorés. Un travail incroyable de fantaisie alors que le reste des vêtements était très sobre et qu'en plus, c'était un vêtement qu'on ne voyait pas !

Cet objet et cette technique étaient presque oubliés... Humble objet du quotidien devenu inutile avec les chaussures modernes. Hélène Magnusson s'est prise de passion pour ces modèles, les a recensé et a fini par leur consacrer un livre. Et elle a repris ces motifs traditionnels qui sont vraiment magnifiques (et si variés, il n'y a pas deux semelles identiques parmi toutes celles qu'elle a vues) pour créer des modèles de pull ou d'accessoires.

 

Vous aurez compris que j'ai eu un gros coup de coeur pour ces motifs, cette technique... c'est si agréable de voir le motif prendre forme rang après rang... même si ça demande de la patience, je ne sais pas quand Choupinette aura son pull ! Je vais peut-être lui faire un gilet en attendant, d'ailleurs, histoire d'avoir un tricot tout simple à faire en même temps...

 

.. et pour en savoir plus, vous pouvez aller visiter le site de "Tricoteuse d'Islande".

Partager cet article

Repost 0
Published by anne(tte) - dans Tricot Islande
commenter cet article

commentaires

noisette27 10/06/2011 11:40


et ce n'est pas trop difficile cette manière de faire. Cmme vous dites son livre est magnifique, et héléne magnusson a l'air drôlement sympa. Ety ce petit pull capuche je l'ai vu effectivement sur
le livre et il est très beau. Bon courage pour le faire. Mais magnifique et le bleu est très beau je trouve


anne(tte) 12/06/2011 15:37



Les modèles du livre sont magnifiques, la technique est bien expliqué mais c'est vrai que c'est un peu long, comme c'est du jacquard et du point mousse. Il faut juste bien croiser les fils.


Comme il y a autant de pelotes que de blocs de couleurs, ça fait beaucoup de fils et ça s'emmèle, c'est un peu ça le plus dur.


Pour commencer, un modèle avec un seul motif est très bien, plutôt qu'un avec le motif qui se répète comme celui du pull bleu à capuche. Par exemple, celui pour bébé que j'avais fait pour mon
petit bonhomme ou alors les moufles (et le béret assorti), elles sont très agréables à tricoter, ces moufles. Le béret, je n'ai pas pris le temps de le faire, l'hiver prochain sans doute. ;)



~ Présentation ~

Le blog à histoires
: Des livres, du tricot, de la couture, de l'aquarelle, des dessins... Bienvenue chez moi !
Contact

~ ~ ~ ~

Abracadacraft, Des idées pour aujourd'hui et pour deux mains

 

~ Rechercher ~

~ En cours ~

Côté tricot...

Côté lecture...

 

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -