17 octobre 2012 3 17 /10 /octobre /2012 07:07

A part notre soirée pizza rituelle du vendredi soir, on ne peut pas dire qu'on regarde beaucoup la télé en direct. Ce qui fait que les soirs "où il y a quelque chose d'intéressant à la télé" font tout de suite un peu figure d'événements.

Hier soir, mon mari et moi avions repéré le même documentaire pour une de ces soirées exceptionnelles (ça tombe bien), à 20h50 sur Arte (on a de très bons souvenirs d'émissions sur Arte, quand j'y pense !).

On a aimé tous les deux.

 

moissonsdufuturVu d'Arte, c'était aussi une soirée événement puisque la réalisatrice, connue pour avoir tourné Le monde selon Monsanto, était présente pour un débat après l'émission. Comme je n'avais vu aucun de ses films, j'avoue que je n'ai pas été tellement impressionnée... Par contre, le sujet du documentaire m'intéressait bien : comment produire assez de nourriture pour les 9 milliards de personne prévus pour 2050 ?

Le documentaire, comme le rapporteur des nations unies sur le sujet, est formel : c'est possible, avec des méthodes de l'agriculture biologique, pas avec celles de l'agriculture conventionnelle.

 

Précisions bien les choses : il ne s'agit pas de n'importe quelles méthodes "bio" ou d'un retour à des pratiques traditionnelles ou ancestrales, mais plutôt de méthodes issues d'une recherche récente, qui utilise des associations de plantes ou des méthodes de culture pour remplacer les produits chimiques. Des méthodes qui privilégient la polyculture et qui sont plus adaptées à de petites exploitations - et qui rendent les petites exploitations beaucoup plus productives à l'hectare que les grosses.

Le film fait un tour du monde des solutions qui marchent, souvent dans des pays du Sud. Et parle d'ailleurs d'agro-écologie plutôt que d'agriculture biologique, sans doute pour distinguer des autres ces méthodes de culture innovantes.

 

Deux exemples : la milpa et le push pull. La milpa, c'est une méthode de culture traditionnelle mexicaine, qui associe le maïs, le haricot et la courge : le maïs sert de tuteur au haricot, le haricot fixe l'azote au bénéfice du maïs, les feuilles de courge font de l'ombre sur le sol et aident à conserver l'humidité... et forcément, sur une même surface, on produit à la fois du maïs, du haricot et de la courge.

Le push pull, c'est l'utilisation de deux plantes pour éviter que le maïs soit parasité par la pyrale du maïs et l'herbe des sorcières, les problèmes de sa culture au Sénégal. L'une joue un rôle de répulsif pour le parasite, qui est attiré sur l'autre où il va s'engluer (s'ils ont une méthode similaire pour envoyer les mouches sur les rubans collants, je signe tout de suite !).

Un même "problème" (la culture du maïs), deux solutions différentes en fonction du milieu. Comme je l'expliquais hier à mon mari, dans une de mes analogies bizarres dont il a l'habitude (le pauvre), c'est comme le tricot : plus l'instrument est simple, plus le résultat repose sur l'habileté et les connaissances de celui qui l'utilise...

Le bémol ? C'est une agriculture qui demande sans doute plus de main d'oeuvre. Le documentaire ne le dit pas explicitement mais c'est l'impression que j'en ai eue ; il insiste par contre sur la nécessité de revaloriser le travail des agriculteurs, à la fois la manière dont ils sont rémunérés et considérés par la société. J'avoue que moi, j'ai beaucoup de respect pour ces agriculteurs, souvent jeunes et plein d'idées, que je rencontre ici... Je suis d'autant plus fière de consommer leurs produits !

 

Si vous avez envie d'en savoir plus, le documentaire peut être revu gratuitement sur Arte + 7 pendant une semaine. C'est pour ça que j'en parle dès ce matin ! Et il y a aussi un dossier sur le site d'Arte ici.

Et si vous le regardez, vous me donnerez votre avis ?

Partager cet article

Repost 0
Published by anne(tte) - dans Ecologie
commenter cet article

commentaires

cecileetsesmains 23/10/2012 21:57

Ahhhhh Arte!!!

anne(tte) 26/10/2012 20:47



Tu sais que je rêve toujours de voir le "Jane Eyre" dont tu parlais ? J'ai tenté Arte cet après-midi... pas eu autant de chance que toi. ;)



tic@ 18/10/2012 15:16

merci pour le lien, j'y vais de suite. Et plus de main d'oeuvre, c'est plutôt une bonne nouvelle au moment où il y a tant de gens qui cherchent du boulot non?

anne(tte) 21/10/2012 11:52



Je suis bien d'accord avec toi ! Malheureusement, j'ai l'impression que la recherche de moins de main d'oeuvre est un peu une constante dans l'économie... :/ Du boulot, dans l'agriculture, il y
en a (en tous cas d'après ce que je vois autour de moi), la difficulté est que les agriculteurs ne peuvent pas forcément rémunérer des personnes en plus... c'est fou, produire la nourriture de
tous, ça devrait être considéré comme plus important que, je sais pas, des gadgets électroniques qui se vendent bien ?



~ Présentation ~

Le blog à histoires
: Des livres, du tricot, de la couture et encore des livres... Bienvenue chez moi !
Contact

~ ~ ~ ~

Abracadacraft, Des idées pour aujourd'hui et pour deux mains

 

~ Rechercher ~

~ En cours ~

Côté tricot...

Côté lecture...

 

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -