13 février 2012 1 13 /02 /février /2012 09:36

caveaudefamilleD'habitude, je ne parle que des livres que j'ai aimés. On va dire que là, c'est une exception ; j'avais tellement aimé Le mec de la tombe d'à côté, j'avais tellement envie de savoir ce qui arrivait à ces deux -là, que je suis un peu obligée de parler de la suite, tout de même...

 

Bon, vous avez deviné, j'ai été déçue...

 

Et là, vous allez découvrir le premier "article dont vous êtes le héros", parce que j'ai envie de vous raconter pourquoi je n'ai pas aimé mais pas de vous gacher la surprise si vous avez envie de le lire.

 

Donc, je vous laisse le choix :

- si vous avez envie de le lire et de garder la surprise, rendez-vous en 1.

- si vous avez envie de le lire mais que vous voulez en savoir un peu plus avant, rendez-vous en 2.

- si vous l'avez déjà lu ou que ça ne vous dérange pas de connaître la fin, rendez-vous en 3.

 

1. Envie de le lire et d'avoir la surprise ? Alors là, c'est facile, je ne dirai rien de rien de plus, plongez vous dedans ! Si, juste une chose, si vous hésitez : je l'ai "lu" en livre audio et honnêtement, l'interprétation des comédiens a été un vrai plus, donc si vous hésitez entre les deux versions, vous pouvez l'écouter sans problème !

 

2. Envie de le lire mais d'en savoir un peu plus avant ? Un peu plus, alors... Je ne tuerai aucun suspens en vous disant que ces deux-là vont vivre ensemble, puisque toute la question est justement de savoir comment ils vont vivre ensemble, comment ils vont s'accorder ou se rencontrer. Et c'est là que le roman a été beaucoup trop cruellement réaliste pour moi... On y retrouve ce que j'avais aimé dans le premier : les deux points de vue des protagonistes sur les mêmes événements, qui révèlent tellement bien combien on peut comprendre les choses différemment, combien les paroles sont parfois éloignées de ce qu'on pense... Mais, alors que j'espérais que les deux personnages allaient se rejoindre, évoluer, il n'en est rien, chacun reste dans son monde et le quotidien est sans espoir là-dessus...

Pas le genre de livre que je conseillerais à une amie qui a des problèmes de vie de couple ou de quotidien dans l'organisation de son foyer... Une lecture pour célibataire endurci (ou aigri) peut-être ?

Faire ça à une mère de famille, franchement... Effectivement, tout est dit dans une phrase dans le quatrième de couverture : "Le quotidien tue l'amour, la vie de famille l'enterre." Au moins, on sait où on va.

De ce point de vue, le livre audio a été un vrai plus, rendant cette histoire plus humaine et les personnages plus attachants... Je ne sais pas comment je les aurais perçus si je l'avais lu sans cet "accompagnement" dans l'histoire... j'aurais trouvé l'histoire encore plus dure, sans doute.

Après, on vit avec les personnages, on tremble parfois avec eux, on espère ou on désespère. J'ai beaucoup aimé le découpage en années, "temps mitigé" ou "éclaircies". Mais ce n'est pas une lecture qui va vous donner de l'espoir, la pêche et l'envie d'affronter le quotidien. Et elle risque de vous faire passer toute envie de travailler dans une exploitation laitière (mais là, vous me direz que ça ne concerne peut-être pas énomément de lecteurs !).

 

3. Déjà lu ou prêt à ne garder aucune surprise ? Je peux y aller, alors. ;) Forcément, à la fin du Mec de la tombe d'à côté, ce qu'on a envie de savoir, c'est comment ces deux-là vont vivre ensemble. Le fait qu'ils s'installent ensemble et qu'ils aient un enfant n'est donc pas vraiment une surprise (sinon, il n'y aurait plus d'histoire !). Le personnage d'Anita est un obstacle qui est éliminé bien rapidement. Jusqu'au bout, j'ai attendu qu'elle revienne... mais non, en fait. Exit Anita et la mauvaise conscience des uns ou des autres.

Mais alors, vivre ensemble... Oui, ils vivent ensemble, mais quelle tristesse que cette incompréhension qui persiste saison après saison. On retrouve le décalage du récit à deux voix du premier livre, qui met si bien en évidence la manière dont un même événement peut être perçu de manière très différente par deux personnes aux tempéraments et aux références si différentes... Tout au long de ma lecture, j'ai attendu de voir comment ils allaient se rejoindre, se comprendre, ou finalement se quitter ; et là, aucun des deux n'évolue vraiment, Désirée fait des sacrifices (qui résonnent oh combien douloureusement avec la dure réalité de la mère de famille) mais finalement ? L'histoire se termine en pirouette, qui peut être assez drôle (il faut un peu rire jaune, quand même) mais on n'est pas tellement plus avancé qu'au début. La réponse à la question "comment vivre ensemble ?" ne viendra pas - vous me direz, il n'y en a peut-être pas, on est peut-être condamné à vivre côte à côté sans se comprendre en préférant ça à la franche solitude mais quand même... faire ça à une mère de famille, décrire si bien le chaos du quotidien qui dérape dans les derniers chapitres et la laisser avec ça ? C'est juste pas possible...

D'ailleurs, j'ai cru sincèrement que mon livre audio avait une seconde partie, que ça ne s'arrêtait pas là. Parce que d'accord, c'est pessimiste mais ça pourrait finir mal plutôt que bien. Là, ça finit... pas. Et c'est très très agaçant.

Après, on vit avec les personnages, on tremble parfois avec eux, on espère ou on désespère. J'ai beaucoup aimé le découpage en années, "temps mitigé" ou "éclaircies". Mais ce n'est pas une lecture qui va vous donner de l'espoir, la pêche et l'envie d'affronter le quotidien. Et elle risque de vous faire passer toute envie de travailler dans une exploitation laitière (mais là, vous me direz que ça ne concerne peut-être pas énomément de lecteurs !). Tout cela fait très vrai, très vécu...

Seulement, avec le recul, quelques jours après la lecture, j'ai compris qu'il y avait un autre "problème" : les enfants. Ils sont bien présents, les enfants : otites, colliques, les contraintes de la crèche... Mais en fait, quand on y réfléchit, ce ne sont pas de vrais personnages. Seuls Benny et Désirée "existent" vraiment, et peut-être quelques personnages que l'on croise mais pas suffisamment (j'aurais aimé en savoir plus sur ces dames de la chorale !). Ce qui fait que, finalement, c'est pessimiste mais ce n'est pas "vrai".

Bref, déçue, déçue, j'avais dit...

 

Et vous, vous l'avez lue, la suite ? Vous en avez pensé quoi ? J'avoue que je suis assez curieuse d'avoir d'autres retours...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Aproposdelivres 14/02/2012 09:50

J'ai lu "Le caveau de famille" cinq ans après "Le mec de la tombe d'à côté", j'appréhendais un peu ma lecture, car j'avais vu sur la blogosphère pas mal de lecteurs déçus...
Finalement, j'ai apprécié de retrouver les deux personnages de Désirée et Benny.

anne(tte) 15/02/2012 09:41



Merci pour ton passage ! Je crois que tu as raison dans ce que tu écris chez toi, il vaut mieux ne pas lire les deux livres à la suite... Je les ai lus trop proches l'un de l'autre.



~ Présentation ~

Le blog à histoires
: Des livres, du tricot, de la couture et encore des livres... Bienvenue chez moi !
Contact

~ ~ ~ ~

Abracadacraft, Des idées pour aujourd'hui et pour deux mains

 

~ Rechercher ~

~ En cours ~

Côté tricot...

Côté lecture...

 

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -