27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 09:06

Ma miss Ju me disait ce matin "je crois que tu devrais continuer ton blog, il y a plein de gens que ça intéresse." Ne me demandez pas pourquoi une telle déclaration, je n'avais rien dit de particulier avant, rien dit du tout en fait, juste ouvert la page d'administration... mais de tels encouragements, ça ne se refuse pas !

 

Me voici donc reboostée pour un thème qui murit depuis quelques jours, suite à l'écoute de la toujours si belle émission Partir avec... Une écoute en décalage - eh oui, je suis en retard sur vraiment tout, y compris mes petits plaisirs quotidiens - qui m'a tellement plu que je l'ai écoutée une seconde fois le lendemain. Et que pour une fois, je vais parler d'un livre que je n'ai pas lu... pas encore lu parce qu'un exemplaire doit être en route vers notre maison (toujours en travaux) à l'heure où j'écris...

 

http://image.radio-france.fr/franceinter/_media/invite/520038705.jpgDe quoi s'agit-il? D'un philosophe, monsieur qui semble plein de références très sérieuses (agrégé de philosophie, professeur à Sciences Po, auteur de plein d'ouvrages de philosophie sûrement très sérieux aussi) qui vient expliquer qu'il est important de savoir s'émerveiller.

 

Là, mon (notre?) côté râleur, blasé ou cynique ne peut s'empêcher de protester : s'émerveiller? Il en a de belles, ce monsieur, c'est tout de même un peu naif, enfantin, immature comme démarche...

Mais justement, non. D'abord, il s'appuie sur Nietsche, Platon et plein d'autres - et aussi l'expérience de son père rescapé de camp de concentration - pour expliquer ça. Ensuite, il explique justement qu'il ne s'agit pas de s'émerveiller de tout mais qu'il faut passer d'un émerveillement d'enfant à un émerveillement d'adulte. Que le grand problème, la grande question de notre temps est justement ce passage à l'âge adulte.

 

Et aussi que le sens de la vie, c'est "une destinée, c'est-à-dire quelque chose de très subjectif [ce qu'on est nous] qui rencontre quelque chose de très objectif [les circonstances, la vie]."

Et encore que pour se révolter, il faut savoir s'émerveiller pour ne pas être que dans la colère, la rancoeur...

Et il donne les pistes de cet émerveillement adulte : l'amour, la création artistique, l'expérience mystique (dont il dit que la philosophie ne peut rien dire).

 

Je vous donne des bribes, là... Moi, ce qui m'a marqué, c'est ces conclusions toutes simples finalement, qui résonnent avec la vie de tous les jours - parce qu'il n'y a pas besoin d'expliquer longtemps l'émerveillement à une maman qui voit sa petite fille qui pour la première fois réussit à "enlever ses bottes de neige toute seule" ou qui commence à déchiffrer les mots du paquet de céréales... tous ces petits progrès de tous les jours qui font qu'on a juste envie de s'arrêter pour les admirer grandir... Des conclusions toutes simples portées par quelqu'un de si érudit, comme une manière de dire "tu vois, là, tu as raison, ne perds pas le fil de ça..."

 

La révolution de l'émerveillement, joli programme pour l'année qui commence...

 

Le livre, c'est donc "Retour à l'émerveillement" de Bertrand Vergely. L'émission est disponible en écoute à la carte (mais aucune idée de comment ça marche, moi, je suis abonnée via iTunes et elle se podcaste chaque semaine). Et pour la suite du thème, ce sera des livres pour enfant pour parler du bonheur...

 

Edit du 6 février 2013 : deux ans après, l'émission n'est plus disponible via le lien du site... mais vous pouvez écouter sa rediffusion par ici !

Partager cet article

Repost 0
Published by @nne(tte) - dans Mes lectures
commenter cet article

commentaires

Mohamed Semeunacte 11/03/2011 19:09


L'émerveillement de son enfant qui réussit pour la première fois quelque chose d'insignifiant pour nous, c'est quelque chose que je connais et je ne peux qu'acquiescer. C'est tout bonnement
magnifique !

Personnellement je n'ai pas vraiment le mot "s'émerveiller" dans mon vocabulaire. J'utilise plutôt "s'enthousiasmer". je suis d'accord pour dire que le premier est plus fort mais le second est
(dans mon cas) beaucoup plus vrai.

Il est effectivement important de s'enthousiasmer tous les jours que DIEU fait. Pourquoi ? parce que quitte à choisir un moteur pour avancer, autant qu'il soit constructif. On peut aussi choisir la
peur, la rancœur, la haine mais pour avoir essayer chacun d'entre eux je peux assurément dire que l'enthousiasme produit quand même des résultats bien plus probant !

Merci Annette pour m'avoir fait découvrir cette perle :-)


@nne(tte) 16/03/2011 09:47



Merci de ton passage. Je suis contente si j'ai pu te faire découvrir quelque chose. :)



~ Présentation ~

Le blog à histoires
: Des livres, du tricot, de la couture, de l'aquarelle, des dessins... Bienvenue chez moi !
Contact

~ ~ ~ ~

Abracadacraft, Des idées pour aujourd'hui et pour deux mains

plumetis

Suivez-moi sur Hellocoton

~ Rechercher ~

~ En cours ~

Côté tricot...

Côté lecture...

 

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -