8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 18:36

Inspirée par les superbes aquarelles de Maria Hofker, j'ai voulu chercher le beau dans le minuscule... Une fleur cueillie par ma miss Choupinette, toute fanée, que j'avais jetée, et je me suis souvenue de son "étude" sur le déclin d'une grappe de raisin, dont parle le livre... Après tout, pourquoi pas? Deux autres petites fleurs qui traînaient par là, et j'ai sorti mon aquarelle. Et cette fois, un essai sans dessin pour voir...

 

Le moins qu'on puisse dire, c'est que c'était l'idée du siècle : peindre des fleurs blanches sur un papier blanc, et sans dessin, tant qu'à faire... Hum, hum... Il doit y avoir un truc, mais je ne l'ai pas (le fluide de masquage, peut-être? mais je n'en ai pas non plus). Donc j'ai essayé, et voici le résultat...

 

aquarelle7

Fleurs fanées, mai 2011

 

Depuis, j'ai repris le livre de Maria Hofker. Elle aussi a peint des fleurs blanches, je n'avais jamais observé comment en lisant le livre. Une fois de plus, j'ai appris quelque chose...

 

Mais c'est sûr, il doit y avoir un truc, quand même...

Partager cet article

Repost 0
Published by anne(tte) - dans Aquarelle
commenter cet article

commentaires

Yvonne 20/05/2012 17:30

J'aime beaucoup ces fleurs fanées....
Je n'ai pas encore essayé de peindre des fleurs blanches à l'aquarelle...Mais comme je n'aime pas trop faire les "fonds" que je rate souvent...Je me demandais si je n'allais pas essayé de peindre
sur du papier vieilli...
A bientôt!
Yvonne
http://aquarellenaturefleurdelin.blogspot.fr/

anne(tte) 23/05/2012 14:49



Bonne idée, le papier vieilli. Je n'ai jamais essayé mais il y a de très belles choses sur du papier un peu bis... il faut juste que je sache où en trouver, parce que je ne me souviens pas en
avoir vu en magasin d'art (?).



véronique 09/05/2011 19:16


En fait le blanc n'est jamais vraiment blanc mais une succession d'ombres plus ou moins colorés jouxtées à du blanc du papier qui du coup ressort... bonne soirée, véronique


anne(tte) 10/05/2011 09:15



Merci beaucoup ! En regardant à nouveau les aquarelles de Maria Hofker, c'est l'impression que j'ai eue. Cela a un côté magique, d'ailleurs, je trouve, de se dire qu'en prenant du gris, du bleu,
etc, on peut peindre "du blanc", c'est à dire quelque chose qui sera compris par celui qui regarde comme du blanc.


C'est aussi ce que je trouve si agréable dans l'aquarelle, cela permet de regarder plus attentivement et de "mieux voir" même de toutes petites choses.



~ Présentation ~

Le blog à histoires
: Des livres, du tricot, de la couture et encore des livres... Bienvenue chez moi !
Contact

~ ~ ~ ~

Abracadacraft, Des idées pour aujourd'hui et pour deux mains

 

~ Rechercher ~

~ En cours ~

Côté tricot...

Côté lecture...

 

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -