12 août 2012 7 12 /08 /août /2012 07:25

7ansaprèsC'est l'été, les vacances, et j'ai envie de lectures d'été - et j'ai pas beaucoup de temps libre aussi, mais c'est une autre histoire... Des lectures de vacances, parce que même si on est rentrés, les journées ont un petit goût de vacances dans le jardin ensoleillé (et son lapin tondeuse, je vous raconterai plus tard).

 

Après une valeur sûre (quelques romans d'Agatha Christie), je me suis plongée dans le dernier livre de Guillaume Musso. C'est bien rare que je lise un livre à peine sorti, et là il était disponible en livre audio en plus, alors pourquoi bouder son plaisir ?

 

J'aime beaucoup Marc Levy, qui est un extraordinnaire conteur (même s'il recycle un peu facilement la même histoire) et j'avais été très agréablement surprise par L'étrange voyage de Monsieur Daldry.  Et Guillaume Musso, c'est un peu son frère jumeau, alors je ne prenais pas beaucoup de risque. D'autant plus que le sujet du roman, un couple divorcé qui se retrouve 7 ans après pour retrouver leur fils disparu, c'était assez accrocheur. Et j'attendais bien sûr que le couple se reforme (parce que si ce genre de livre ne finit pas en happy end, où va-t-on ?).

Une lecture bien distrayante en perspective.

Eh ben, qu'est-ce que j'ai été déçue...

 

Première constatation : Guillaume Musso n'est pas Marc Levy (même si je confonds souvent leurs titres) ou alors il n'était pas très en forme avec ce livre. Côté style, certains clichés m'ont agacée (pour donner un exemple, "s'enfoncer dans la forêt d'émeraude" pour la forêt amazonienne, il aurait pu trouver plus original) et surtout, c'est la précision des détails qui m'a exaspérée. C'est bien, un livre bien documenté, mais là, c'était trop documenté : un personnage ne peut pas s'asseoir sur le bord du trottoir sans que le nom de la rue soit précisé, ou partir faire un footing sans que son itinéraire soit décrit avec tous les noms de rue, donc, des détails sur l'histoire du quartier ou la couleur de la cahute du marchand de glaces. Et quand le couple va au restaurant, on sait qu'ils boivent de la clairette (ça m'a fait sourire) ou un vin de tel château et telle année... Au bout d'un moment, j'avais envie de m'exclamer "mais qu'est-ce que ça change, qu'ils soient dans la rue machin ou la rue truc ?" Au début, ça se passe à New York et j'ai pensé que Guillaume Musso voulait démontrer qu'il était allé sur place et qu'il connaissait la ville comme sa poche... mais quand les héros se retrouvent à Paris, c'est pareil. Et pour donner un autre exemple qui m'a marquée, pour éviter de répéter le nom du magasin Tati (après avoir écrit quelque chose comme "ils marchèrent jusqu'à l'enseigne de Tati"), il va écrire "arrivés devant le magasin qui rendit populaire le hard discount dans les années..." (j'ai oublié lesquelles, pardon). Crispant.

Côté intrigue, moi qui suis assez bon public pour pouvoir relire trois fois le même roman d'Agatha Christie sans deviner qui est le coupable (si c'est pas un don, ça), j'ai deviné bien avant les personnages où il voulait en venir... en me disant "ben non, quand même pas". Ben si.

Les derniers rebondissements m'ont paru franchement extravagants, et le happy end... Je l'ai dit, j'aurais été déçue que ça ne soit pas un happy end, mais il y a happy end et happy end, et là, c'est un peu trop happy end. Un peu comme quand j'avais vu le fim Minority report (pour ceux qui l'auraient vu) : à la fin du film, je me suis dit "super comme fin, pas manichéen, juste ce qu'il faut" sauf qu'après cette scène-là, il y en avait une autre ("bon d'accord, il a voulu faire un happy end, un peu too much mais bon") et encore une autre ("là, c'est la petite maison dans la prairie, mais qu'est-ce qui se passe ????"). La fin de 7 ans après, c'est pareil. Avec en plus des détails (précision des détails, encore) qui m'ont vraiment agacée... mais je dirai pas quoi parce que vous avez peut-être envie de le lire ?

Et malheureusement, et c'est bien la première fois, je n'ai pas aimé non plus l'interprétation de Bertrand Suarez-Pasos, qui en faisait beaucoup trop aussi - en un sens, il était très raccord avec le texte.

 

Bon, des fois, c'est bien de voir un mauvais film (je pense à L'homme au masque de fer qui reste un fim mythique pour mon mari et moi et qui s'est terminé dans un éclat de rire de toute la salle sur les dernières scènes tragiques) alors j'imagine qu'un livre qui vous a pas plu, c'est bien de temps en temps aussi ?

 

"7 ans après" de Guillaume Musso, un livre que, vous avez compris, je ne recommande pas... mais je sais que Guillaume Musso a ses fans, ils adoreront peut-être ? - moi, bizarrement, j'en avais lu d'autres que j'avais aimés, bizarre, je vous dis...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

piroulie 16/08/2012 17:45

Je l'ai emprunté à la bibliothèque et je n'ai pas du tout aimé
Je ne rafolle pas non plus de Marc Levy mais je le trouve quand même bien meilleur que Musso !

Je viens de rajouter ton astuce dans ma recette de madeleine avec bien sûr un lien vers ton blog
Merci !

anne(tte) 04/09/2012 19:55



Merci pour cette visite. Je trouve aussi Marc Levy sans comparaison avec Musso... en tous cas sur celui-ci !



tic@ 13/08/2012 12:31

je n'en ai jamais lu! et je viens d'écouter une interview de lui à la radio qui m'a encore plus refroidie! car figure-toi que le bonhomme est hyper susceptible, je cite à peu près "qu'est-ce que ça
veut dire un roman de plage? est-ce que ça veut dire qu'on est moins intelligents que les autres auteurs??" crispants aussi, je trouve, car très caricatural. Bref, je ne suis pas prête de m'y
mettre!

anne(tte) 14/08/2012 17:55



Je ne connaissais rien de la personnalité de l'auteur... mais c'est vrai que ça refroidit. C'est dommage parce que j'aime bien les "romans de plage", moi. ;)


Franchement, un livre qui fait rêver et oublier un peu le quotidien, ça a toute sa valeur, pas la peine de (se) comparer aux autres auteurs... et puis, c'est un choix de style aussi, non ? En
même temps, ses livres sont tous des super best-sellers donc j'avoue que j'ai pas trop envie de le plaindre. ;)



~ Présentation ~

Le blog à histoires
: Des livres, du tricot, de la couture, de l'aquarelle, des dessins... Bienvenue chez moi !
Contact

~ ~ ~ ~

Abracadacraft, Des idées pour aujourd'hui et pour deux mains

plumetis

Suivez-moi sur Hellocoton

~ Rechercher ~

~ En cours ~

Côté tricot...

Côté lecture...

 

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -