10 avril 2018 2 10 /04 /avril /2018 13:33

Il y a une part de snobisme dans le plaisir de lire Bonfire de Krysten Ritter quand on vit dans un village rural de quelques centaines d'habitants. "Le livre que tout le monde s'arrache à New York, pas encore traduite en français et introuvable en librairie ? Bien sûr que je l'ai lu !"

(merci internet et la lecture en numérique)

Voilà, vous savez tout, j'suis snob. Et je sais même pas si j'ai honte, pour le coup. :P

Je vous raconte tout. Quand vous avez lu "Krysten Ritter", vous avez pensé au gros pull tendance... et vous avez eu raison. Ma curiosité piquée par les photos de la collection de Krysten Ritter pour We Are Knitters, je suis allée sur son compte Instagram et c'est là que j'ai découvert qu'elle avait écrit un livre.

Curiosité piquée à nouveau (oui, je sais, c'est un vilain défaut), je me suis demandé si je ne pourrais pas lire un extrait. Rien de plus facile quand le livre est sorti en numérique que de télécharger un extrait gratuit et de le mettre sur sa liseuse.

J'ai commencé à lire... et le début était pas mal du tout. Franchement bien, même. L'anglais se lisait bien, on était tout de suite plongés dans l'histoire, dans la tête d'Abby, héroïne à la fois obstinée et au bord de la rupture, et dans la petite ville de Barrens qu'elle avait cru quitter pour toujours et où elle est obligée de revenir.

La suite a confirmé la première (bonne) impression. C'est un roman prenant, bien construit, où passé et présent se mêlent et s'imbriquent, où on sent bien que quelque chose de terrible se cache derrière les apparences sans vraiment deviner quoi.

C'est l'histoire d'Abby, donc. Elle a quitté sa ville natale dès qu'elle a pu s'en échapper, laissant derrière elle les événements de la fin de son année de lycée, l'étrange maladie qui a touché ses camarades de classe et qui était peut-être un énorme mensonge pour attirer l'attention, ou peut-être pas. Elle aurait voulu le demander à Kaycee, la meneuse de bande, celle qui a été malade en premier, celle qui faisait tout en premier au lycée - et qui était son amie d'enfance, cruelle, manipulatrice peut-être, et qui est devenue son ennemie au lycée. Seulement Kaycee est partie elle aussi, la même année, sans laisser d'adresse ni donner de nouvelles, en emmenant ses secrets avec elle.

Aujourd'hui, Abby revient en tant qu'employée d'une agence environnementale, pour enquêter sur les plaintes déposées par certains habitants de Barrens au sujet d'une eau contaminée. Elle sait qu'enquêter sur Optimal Plastics, la grosse (et seule) entreprise locale, ne sera pas facile ; chacun lui est redevable d'une manière ou d'une autre. Elle espère secrètement trouver des réponses aux questions qu'elle porte en elle depuis dix ans. Mais elle ne s'attend sans doute pas à être autant confrontée à son passé et à ce que vont éveiller les retrouvailles avec ses camarades d'alors.

Ça parle d'une petite ville américaine, tendance champs de maïs à perte de vue, armes à feu et mentalités fermées. Ça parle du poids des entreprises, de pots de vins et de manigances. Ça parle de harcèlement, de rejets qui empoisonnent l'eau potable et des pauvres qui ne peuvent pas se payer des bouteilles. Ça parle de solitude, d'amitié cruelle et des secrets que tout le monde veut enfouir.

C'est noir et c'est captivant et ça se lit super vite (même en anglais). Des fois, être snob, ça conduit à de belles découvertes.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Marie 11/04/2018 16:44

Ben... je suis donc un peu snob moi aussi dans mon genre... ;-)
Quand j'ai l'occasion d'aller à Paris, j'aime passer faire un petit tour dans les librairies anglaises.
Parfois, j'y trouve mon bonheur en livres de poche non encore traduits et... en cartes pour Noël aussi !
Donc je note avec plaisir Bonfire, il sera peut-être en rayon lors de ma prochaine virée sur Paris. ^^

anne(tte) 13/04/2018 08:38

Ah oui, les librairies anglaises à Paris... j'adore moi aussi ! Tu vas à Shakespeare and Co ? Tu sais que Mathias Malzieu en parle dans "Journal d'un vampire en pyjama" ? ;)
C'est toujours une petite touche de dépaysement de se plonger dans "ce qui se lit ailleurs". Pendant notre voyage en Allemagne de l'an dernier, on a visité plusieurs librairies (en plus, il y avait déjà les tables de présentation sur Noël...). :)

~ Présentation ~

Le blog à histoires
: Des livres, du tricot, de la couture et encore des livres... Bienvenue chez moi !
Contact

~ ~ ~ ~

 

~ Rechercher ~

~ En cours ~

Côté tricot...

Côté lecture...

 

~ Archives ~

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -