17 mars 2018 6 17 /03 /mars /2018 17:55

Je dois être légèrement fan d’Émilie Luis. Ses modèles sont d'une simplicité et d'une justesse qui leur confèrent une sorte l'évidence. C'est comme ça qu'en voyant Heure d'hiver, on se dit d'abord que c'est "juste" une écharpe à torsade. Avant de réaliser qu'il y a juste la bonne dose de torsade, de côtes, de point d'Astrakan pour en faire la parfaite écharpe à torsade.

Bien large et enveloppante, au drapé souple, bien longue mais pas trop...

L'écharpe parfaite.

Il n'en fallait pas moins pour la personne à qui je la destinais.

Après quelques heures de tricot-bonheur, où j'ai mêlé aux mailles quelques films de Noël, du thé aux épices, et beaucoup d'aventures dans les Highlands, elle est tombée de mes aiguilles. Là, je me suis retrouvée piégée quelques jours dans la grande hésitation classique de la tricoteuse : blocage ou pas blocage ? J'ai bien réfléchi et je me suis rendue à l'évidence : on ne regrette jamais un blocage (à copier 100 fois et à afficher au dessus de mon sac à tricot). C'est là que le modèle prend vraiment toute sa dimension...

Il s'est donc envolé vers l'Espagne rejoindre sa destinataire... et maintenant qu'elle a eu la surprise, je peux enfin vous le montrer (avec la complicité de ma petite miss qui a bien voulu servir de modèle).

 

Il faut que je vous en dise un peu plus sur les "préparatifs". Le modèle était une évidence pour une passionnée d'Irlande. Mais la laine ? Je voulais quelque chose de doux, de précieux, pour s'enrouler autour de son cou. J'ai suivi les conseils d'Emilie Luis et j'ai opté pour la laine Gilliatt, le joli fil mérinos de De Rerum Natura issu d'élevages français. On voit qu'il a été créé par une tricoteuse : il est tout rond, tout agréable à tricoter. Il devient vraiment doux après lavage et met bien en valeur les torsades. Et les pelotes sont bien grosses donc pas besoin de changer souvent de fil (sauf que mon chat a eu la bonne idée de jouer avec une pelote pendant la nuit, je vous raconte pas le bazar pour renrouler tout ça... no comment).

J'hésitais sur le coloris : écru ou blanc, pour rester dans l'esprit irlandais ? Et c'est là que j'ai découvert le coloris Dragon : un beau rouge profond. Exactement la couleur de l'intérieur de la salle du Palais Garnier. Et en vrai, le fil évoque les nuances du velours... Voilà, sa créatrice y voit peut-être le souffle du dragon mais pour moi, c'est couleur Opéra de Paris. La couleur idéale pour une chanteuse d'opéra.

Avec sa largeur, son drapé, on a tout de suite quelque chose de théâtral, vous ne trouvez pas ?

Tricot : l'écharpe Heure d'Hiver
Tricot : l'écharpe Heure d'Hiver
Tricot : l'écharpe Heure d'Hiver
Tricot : l'écharpe Heure d'Hiver

C'est un modèle qui est très très agréable à tricoter. Le motif se mémorise vite et serait même un peu addictif ("allez, juste un dernier rang pour finir la répétition du motif... oh, et puis, je pourrais commencer le suivant, juste deux rangs encore... en fait, il me reste plus grand chose pour ce motif-là non plus..."). Vous voyez ce que je veux dire ?

Pas vraiment possible de faire un échantillon : il faudrait avoir le même nombre de mailles que l'écharpe pour faire le motif en entier. Je me suis donc lancée sans échantillon. Au bout de peut-être 25cm, j'ai eu un doute : est-ce que ça n'était pas trop serré pour que l'écharpe se drape bien ? J'ai donc mis mon bout d'écharpe en attente et j'en ai commencé une seconde avec une taille d'aiguille plus grande... Eh bien, j'ai eu raison, c'était beaucoup mieux comme ça. J'ai donc détricoté ma première tentative et poursuivi la seconde (je sais pas si c'est très clair, ce que j'écris ? bref, j'ai tout tricoté avec la taille d'aiguille au dessus).

J'ai suivi le modèle et fait le bon nombre de répétitions pour la longueur préconisée. Et j'ai mesuré... trop court. Qu'à cela ne tienne, j'ai tricoté ma laine au maximum pour faire l'écharpe la plus longue possible et atteindre une longueur qui me satisfaisait plus.

Sauf que... je n'avais pas pensé qu'elle allait s'allonger après blocage. Ce qui fait que pour le coup, elle est très très trèèèèès longue.

Ce qui donne, en action :

Test premier enfant : trop petit.

Test deuxième enfant : toujours trop petit.

Troisième enfant : on y est presque. Là, n'ayant plus d'enfant en stock, je m'y colle.

Bon, ben, vous la verrez pas plus déroulée que ça (!).

De toute façon, elle est faite pour s'enrouler autour du cou... Un peu comme l'écharpe de la passe-miroir... dont le livre était dans le même colis... (en vrai, l'écharpe de la passe-miroir est bicolore mais vous avouerez que ça ferait moins théâtral avec des rayures !).

 

Pour tout vous dire, il y a un petit bonhomme qui voulait absolument poser avec l'écharpe, lui aussi. Sauf que, une grande et large écharpe comme ça sur un petit bonhomme...

... ça donne une cape de super-héros. Donc, message spécial à la propriétaire de l'écharpe : si tu vois apparaître des super pouvoirs, tu me tiens au courant ? ;)

Et pour découvrir l'univers de la nouvelle propriétaire de l'écharpe, c'est ici et (aucun rapport avec le tricot mais je suis tellement tellement fière d'être l'amie d'une fille si talentueuse !).

Partager cet article

Repost0

commentaires

Camilleb 25/03/2018 22:42

Oh elle est superbe, bravo

anne(tte) 29/03/2018 21:32

Merci beaucoup beaucoup pour ton commentaire. :) (oh là, il faut que je réponde plus vite, moi... j'ai honte...)

Pedidouchka 21/03/2018 12:53

Eh ben moi, si j'avais pas déjà la mienne, je serais très, mais alors très jalouse !!! Quel beau modèle et quelle belle couleur ! Y'en a qui ont de la chance, tout de même ! ;-p

Marie 18/03/2018 11:26

Elles est somptueuse ! Quel beau cadeau !
Je comprends mieux le rouge Opéra en lisant la dernière phrase ^^
Toutes pareilles ! En plus, maintenant que j'y pense, c'est le seul moyen, que j'ai trouvé pour ne pas m'endormir devant la télé ! ;-)
Un p'tit tour chez Émilie Luis est prévu ^^

anne(tte) 18/03/2018 12:12

Merci beaucoup ! Je suis contente, ça lui a fait plaisir (et c'est utile, de tenir chaud à la gorge, quand on est chanteuse !).
Tu me diras ce que tu penses des modèles d’Émilie Luis ? J'ai aussi tricoté Embruns, pas encore montré ici mais beaucoup porté, une valeur sûre. ;) Et il y en a encore un ou deux qui me font de l’œil...

Chocofox 18/03/2018 09:18

Coucou !

Woooot quelle écharpe superbe, j'adore ! En plus elle est immense, c'est génial pour s'emmitoufler dedans quand il caille comme en ce moment *-* Je comprends tellement ce que tu veux dire sur le point addicted, combien de fois ça m'arrive pour au final voir que j'ai encore explosé mon heure d'arrêt prévue... mais bon quand on aime, on compte pas !

anne(tte) 18/03/2018 09:38

Merci beaucoup ! Je viens d'aller faire un petit tour chez toi et je vois que tu es très douée en écharpe, le compliment me touche d'autant plus ! Eh oui, comme tu dis, les couchers tardifs parce qu'il reste encore "juste un petit rang à faire"... en même temps, je garde de bons souvenirs d'avoir veillé devant une série en replay tout en finissant un ouvrage (euh, ça fait un peu vieillot comme mot, j'en trouve pas d'autre :P ), c'était du crochet en l'occurrence, la maison était toute calme... est-ce bien raisonnable de veiller jusqu'à point d'heure pour du crochet ? Euh... il ne faut pas toujours être raisonnable non plus, non ? ;)

~ Présentation ~

Le blog à histoires
: Des livres, du tricot, de la couture et encore des livres... Bienvenue chez moi !
Contact

~ ~ ~ ~

 

~ Rechercher ~

~ En cours ~

Côté tricot...

Côté lecture...

 

~ Archives ~

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -