26 octobre 2017 4 26 /10 /octobre /2017 14:46

Après le monde fantastique du Trône de fer, j'avais envie de quelque chose de plus réaliste. Un polar (j'adore les polars), bien noir, avec des rebondissements, une enquête, un commissariat... C'est là, en parcourant les dernières sorties en livre audio, que j'ai vu Ragdoll. "Un corps, six victimes." Comme toujours, un extrait accompagne le livre - indispensable, l'extrait, en livre audio, pour savoir si on se laissera embarquer par la voix de l'interprète pendant les 16 heures d'écoute.

Le cadre est posé : on plonge dans les derniers jours du procès de Naguib Khalid, soupçonné d'être le Tueur Crématiste. Khalid est-il innocent ? Ou bien est-il vraiment cet horrible tueur en série ? A travers le procès, c'est aussi de l'inspecteur Fawkes qu'il s'agit : William Oliver Layton-Fawkes, surnommé "Wolf", l'homme qui a arrêté Khalid sans hésiter à enfreindre les règles.

Quatre ans plus tard, c'est une autre affaire qui va poursuivre Wolf jusqu'à l'obsession. Un corps est découvert, composé hideux des membres de six victimes différentes. Le passé va rattraper celui qui a déjà été rétrogradé sergent, alors qu'il tente de retrouver sa place entre sa collègue Baxter, le jeune stagiaire Edmunds, son ex-femme journaliste qui couvre l'affaire...

Il n'y a pas de héros dans ce livre où tous les personnages ont une faille, un secret. L'intrigue avance inexorablement au fil des meurtres d'un serial killer méticuleux et planificateur, jusqu'à sa confrontation avec Wolf - et pourtant, la fin ne sera pas tout à fait celle que l'on croit. Les pièces du puzzle s'imbriquent doucement, on espère, on s'inquiète et on tremble jusqu'à la fin.

L'interprétation est impeccable. A l'écoute de l'extrait, je n'étais pas très sûre pourtant. La voix de Damien Ferrette en narrateur était peut-être un peu neutre, pas le charme de la voix de conteur qu'on peut retrouver dans certains livres audio - j'étais passée outre parce que l'histoire me plaisait vraiment beaucoup. A fil de l'écoute, l'interprète prend toute sa dimension dans les personnages, tout particulièrement l'assassin. A la réflexion, cette manière "plus détachée" de lire le texte est sans doute bien adaptée au genre - en tout cas, mes réserves sont tombées au fil de l'écoute. Et mention spéciale pour la musique, qui retranscrit vraiment l'ambiance du livre - de ce point de vue, ils sont toujours très forts, chez Audiolib !

Au final, je suis obligée de ne pas être d'accord avec l'auteur, qui remercie le lecteur d'avoir lu Ragdoll "alors qu'il y a tellement de bons livres à lire". Aucun regret, Monsieur Cole, vraiment !

J'ai eu la chance de découvrir ce titre dans le cadre d'un partenariat avec Audible. Comme toujours, je donne mon avis le plus sincère sur le titre - ça fait partie du deal ! Et comme souvent, j'ai pu choisir mon titre et ce n'est donc pas tout à fait un hasard s'il m'a plu. ;)

Partager cet article

Repost0

commentaires

~ Présentation ~

Le blog à histoires
: Des livres, du tricot, de la couture et encore des livres... Bienvenue chez moi !
Contact

~ ~ ~ ~

 

~ Rechercher ~

~ En cours ~

Côté tricot...

Côté lecture...

 

~ Archives ~

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -