18 octobre 2017 3 18 /10 /octobre /2017 10:16

Combien de fans pour la saga phénomène Le trône de fer (souvent plus connu sous le titre de la série Game of thrones, GoT pour les intimes) ? Je n'ai vu aucun épisode de la série mais je crois que ça y est, vous pouvez m'ajouter à la liste. Après avoir écouté le premier tome en livre audio, par curiosité, j'étais déjà plutôt conquise... la suite a fini de me rendre (légèrement) accro.

Commençons par le commencement : Le Trône de fer. Je l'avais écouté il y a un peu plus d'un an et j'en avais parlé ici.

L'histoire se passe dans le Royaume des Sept Couronnes, un royaume médiéval : la magie semble y avoir disparu mais on se souvient encore de l'époque pas si lointaine où des dragons pouvaient détruire un château et d'étranges créatures maléfiques peuplaient la forêt hantée, de l'autre côté du Mur.

Dès le prologue, on comprend que quelque chose de terrible menace le royaume, quelque chose de puissant et de maléfique, venu du Nord. Tandis qu'au sein du royaume, derrière l'unité apparente, de sombres complots préparent les conflits à venir...

La fin du livre laisse l'histoire un peu en suspens. Le Trône de fer n'est en effet que la première partie de A Game of thrones, le premier tome de la saga. Un découpage qui demande un peu d'attention de la part des fans, puisque la série, elle, suit les livres d'origine (Saison 1 pour le livre 1, ...). Mais cela a été le choix des éditeurs français (un choix qui correspond à ce qui se fait d'habitude en fantasy).

L'histoire se poursuit donc dans Le Donjon Rouge. On y retrouve tout ce qui m'avait plu dans le premier tome, à commencer par le style recherché de la traduction, qui recourt volontiers à des mots anciens, nous plongeant encore plus dans cette atmosphère médiévale. Et puis l'interprétation de Bernard Métraux, "l'homme au mille voix" comme le surnomme très justement l'éditeur. A ce jour, je crois que c'est le meilleur interprète de livre audio que j'ai pu écouter. Il donne une personnalité et un timbre de voix à chaque personnage, de sorte qu'on peut reconnaître rien qu'en les entendant Tyrion ou lord Varys.

Les événements s'accélèrent et j'avais beau savoir que tout était possible, j'ai été véritablement surprise par le retournement final - on me l'avait dit, pourtant, n'importe quel personnage peut mourir, dans Le Trône de Fer, et sans crier gare...

Deux petites réserves sur ce tome. La musique, d'abord - pourquoi ce choix de musique médiévale, peut-être juste historiquement mais tellement peu raccord avec l'ambiance sombre de l'histoire ? Et puis un problème technique (sur ce tome uniquement). Pour quelques chapitres, la fin de la dernière phrase est coupée par cette fameuse musique. Je l'ai signalé à l'éditeur mais je n'ai pas reçu de réponse.

Curieusement pourtant, le plaisir d'écoute n'a pas été entamé, pas plus que mon envie de découvrir la suite (j'ai juste déniché une version "écrite" pour compléter les phrases qui manquaient, non mais !).

Avec La bataille des rois, on entre dans le second tome de l'œuvre originale : A Clash of Kings. C'est peut-être étrange de dire ça, mais c'est là que j'ai commencé à vraiment apprécier la saga. Oh, j'avais beaucoup beaucoup aimé les premiers tomes et l'intrigue était parfaite dès le premier tome. Mais une fois arrivé au tome 3, on s'est repéré dans les personnage, on suit le fil de chacune des histoires avec bien plus de facilité et le plaisir de lecture n'en est que plus grand.

Comme pour Le Trône de Fer, le livre s'ouvre sur un prologue qui annonce des événements qui surviendront bien des chapitres après. Un très long prologue, qui nous fait découvrir de nouveaux personnages (à peine évoqués dans le tome précédent), d'autres terres et une nouvelle religion, celle des prêtres rouges qui voudraient remplacer le culte des anciens dieux et celui des Sept par un monothéisme intolérant.

Les intrigues se sont multipliées au fur et à mesure que les événements du premier tome ont séparé les personnages principaux, on se demande si tout cela va se rejoindre et comment cela va finir... Domine l'impression d'une intrigue complexe et ramifiée dans laquelle on ne se perd pourtant jamais... Jubilatoire.

Et plus aucun problème technique ici, chaque chapitre se déroule en entier sans mauvaise surprise !

L'histoire se poursuit avec L'ombre maléfique. En effet, le livre précédent ne se concluait pas vraiment puisque c'était le découpage d'un tome plus long.

Cette fois (enfin !), l'éditeur a abandonné la musique médiévale qui collait si peu à l'ambiance du livre. Le texte se suffit à lui-même et cette fois encore, Bernard Métraux sait rendre vivants ces mondes multiples et ces personnages toujours plus nombreux.

On s'attache à certains, on regrette d'autres qui ont disparu, on croit savoir vers quoi s'oriente l'histoire et tout s'effondre en un rebondissement inattendu.

Le fantastique est davantage présent et rajoute véritablement du sel à l'histoire. Dans ce monde si réaliste, on croit savoir ce qui est possible ou non... et la magie vient tout remettre en question et ouvrir à toutes les possibilités.

Et là encore, on arrive au bout du roman en sachant que l'histoire n'est pas finie et qu'il reste encore un livre pour atteindre la fin du second tome...

Vous vous rappelez mon dilemme de la dernière fois ? Fallait-il lire le livre, l'écouter, ou alors regarder la série, ou bien les trois ? J'ai suivi les conseils de Marie et continué en version audio... et je ne regrette pas ! D'autant plus que trois autres tomes m'attendent encore (la fin du tome 2 donc et les deux premières parties du tome 3). Ensuite ? Je verrai quand j'aurai rattrapé le rythme de sortie des livres audios !

Pourquoi est-ce que Le Trône de Fer est si bien en livre audio ? C'est simple : c'est une histoire qui est faite pour être (ra)contée. Et c'est aussi le meilleur moyen de s'évader tout en avançant sur les tâches ménagères (parce que j'adore tricoter en lisant un livre audio mais ça m'arrive souvent aussi que ce soit en pliant du linge ou en épluchant des légumes... la vraie vie, quoi !). De toute façon, c'est simple, toutes les occasions sont bonnes pour savoir ce qui arrive aux personnages (!).

Là, je sors un peu du Royaume des Sept Couronnes pour me plonger dans une sombre affaire de meurtre suivie par New Scottland Yard. Je vous raconterai !

J'ai eu la chance de recevoir le tome 4 dans le cadre d'un partenariat avec Audible - les autres tomes, je les ai pris avec mon abonnement chez eux (comme je fais toujours pour les livres audio). Comme d'habitude, je vous donne mon avis le plus sincère sur ce que j'ai écouté, ça fait partie du deal du partenariat. ;)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Marie 18/10/2017 22:38

Je fais toujours partie des "pas-lu,pas-vu,pas-écouté", donc toujours pas de commentaire possible. ;-)))
Pas d'excuses pourtant, il y a les cinq premiers tomes et un très gros Intégrale 3 en dépôt à la maison. ;-)
C'est vrai qu'en audio... pour m'évader tout en passant mes trois couches réglementaires de lasure sur un régiment de planches et lambris sur tréteaux, seule au fond du garage, c'est très tentant! :-)

anne(tte) 19/10/2017 08:13

Toi qui as aimé "L'assassin royal", je pense que ça pourrait te plaire. ;)
Et je te confirme pour la version audio : quel bonheur de pouvoir accomplir les tâches fastidieuses tout en s'évadant dans un belle histoire... Pour savoir si ça va te plaire, c'est simple : en écoutant un extrait, tu verras tout de suite si tu accroches à la voix du lecteur ou pas. Ma première impression n'a jamais été détrompée à l'écoute (pour le meilleur et, une fois, pour le pire...). Surtout, si tu lis/écoutes, tu me diras tes impressions ? Sans révéler la fin, surtout, parce que j'ai réussi à me protéger des spoilers jusqu'à présent, mais je te fais confiance; ;)

~ Présentation ~

Le blog à histoires
: Des livres, du tricot, de la couture et encore des livres... Bienvenue chez moi !
Contact

~ ~ ~ ~

 

~ Rechercher ~

~ En cours ~

Côté tricot...

Côté lecture...

 

~ Archives ~

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -