26 septembre 2017 2 26 /09 /septembre /2017 17:46

C'est un livre qui dépasse tellement tout ce que j'en attendais. Un livre que j'ai envie de prêter à tout le monde et, en même temps, dont je vais avoir du mal à me séparer. Pour le garder à portée de main, le relire, en relire des bouts, regarder à nouveau les photos... Un livre bouleversant comme les souvenirs d'enfance. Un livre écrit dans une langue qui trébuche et sonne toujours vrai, où on parle des "heures qui s'ennuient" et du "problème des glaces" qui est compliqué parce que "soit tu manges en premier celle que tu préfères et après, il y en a plus, soit tu la gardes pour plus tard mais alors tu la regrettes".

Un livre qui arrive à parler de la vie avec tellement de délicatesse et de justesse à la fois. Comment at-t-elle fait, Isabelle Monnin, pour trouver cette voix-là, qui touche au plus profond avec de toutes petites choses ?

Les gens dans l'enveloppe - Isabelle Monnin

Au début, il y avait une enveloppe, avec des photos. Isabelle Monnin l'achète sur internet à un brocanteur : 250 photos d'une famille dont elle ne sait rien. Elle décide d'en faire un livre. Deux livres, plutôt : d'abord inventer l'histoire de ces gens, et puis les retrouver et raconter leur "vraie" histoire. Elle en parle à Alex Beaupain, qui se dit qu'il faudrait en faire des chansons.

C'est donc deux livres et un album : le roman, l'enquête, les chansons.

J'ai adoré l'idée tout de suite, en lisant la quatrième de couverture. Mon regard avait d'abord été attiré par la couverture : cette petite fille au pull rayé comme dans les années 80, et ces gens, autour d'elle. Les photos qu'on retrouve dans le livre, celles de l'enveloppe, ça pourrait être les photos de mon enfance à moi. J'ai regardé le livre puis je l'ai reposé sur la table du libraire, en me disant que peut-être, plus tard... En juin dernier, je l'y ai revu en poche. Les chansons sont toujours là, il faut juste les télécharger au lieu de lire un CD. En poche, je me suis dit que je pouvais le prendre.

J'ai su dès les premières pages que ça allait être un coup de foudre. Alors je l'ai lu lentement, pour que ça dure plus longtemps (un peu comme les glaces, vous savez...). J'ai découvert le roman, qui parle d'abandon, d'absence, du temps qui passe, des enfants qui grandissent, et nous fait découvrir tour à tour les personnages de l'enveloppe. Entre temps, j'ai regardé les photos des pages centrales. J'ai voulu écouter le CD - erreur, il ne faut pas tout de suite, ça révèlerait des choses sur le roman, j'ai attendu la fin du coup pour l'écouter. Et j'ai découvert "l'enquête". Incroyable histoire que la rencontre d'Isabelle Monnin avec ces gens, la manière dont ils livrent leurs vies, leurs blessures et leurs drames (parce qu'il y aura un drame, dans cette famille Isabelle Monnin le sait tout de suite, parce que des drames, il y en a dans toutes les familles). Dont ils s'associent au projet, qui devient leur livre, à eux aussi. Incroyable histoire avec des détails que personne n'aurait osé inventer.

Et ce qui travers le livre de bout en bout, qui lui donne son unité, sans aucun doute, c'est l'émotion. Une émotion qui persiste les jours d'après, après avoir fini le livre...

J'ai envie de lire d'autres livres d'Isabelle Monnin. Et peur d'en lire aussi, peur d'être déçue. Il y a décidément quelque chose de très vrai dans cette histoire de glaces...

Partager cet article

Repost0

commentaires

M
Quels genèse puis cheminement étonnants! Un livre qui mérite d'être lu rien que pour tout ce (et ceux) à quoi (et qui) il doit d'exister.
Très beau le cartable de la petite miss! J'adore le côté à la fois ancien et nouveau, toutes les idées picorées, mûries et assemblées avec tant de soin, les soufflets aussi! Une réussite à deux, j'ai l'impression! :-)
Répondre
A
Oh, j'avais pas répondu à ce commentaire-ci ! Tout à fait, rien que pour son histoire, le livre mérite d'être lu... et si tu le lis, tu verras, à propos de l'histoire... mais chut, je dis rien ! ;)
... et merci pour le cartable, c'est vrai que c'est un travail à deux ! et là, le prochain objectif, c'est le sac de danse fait maison, d'ailleurs on se documente en regardant ensemble l'émission de "Cousu main" sur les accessoires. :P

~ Présentation ~

Le blog à histoires
: Des livres, du tricot, de la couture et encore des livres... Bienvenue chez moi !
Contact

~ ~ ~ ~

 

~ Rechercher ~

~ En cours ~

Côté tricot...

Côté lecture...

 

~ Archives ~

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -