4 juin 2017 7 04 /06 /juin /2017 16:53

Kerstin Gier dédie son livre "à toutes les filles qui ont le cœur en pâte d'amande", qu'elles aient 14 ou 41 ans. Je suis plus près de 41 que de 14 ans mais j'avoue tout : moi aussi, j'ai un cœur en pâte d'amandes. J'ai dévoré sa trilogie avec autant de plaisir que ma grande de 12 ans (et avec un peu de compassion, parce que elle, elle a dû attendre des semaines entre chaque tome... la pauvre, si j'avais su !).

Rouge Rubis, Bleu Saphir et Vert Emeraude - Kerstin Gier

Dans la famille de Gwendolyn, c'est sa cousine, Charlotte, qui est spéciale. Elle est porteuse du gène du voyage dans le temps et sa mère attend avec impatience qu'elle ressente les vertiges annonciateurs de son premier saut dans le passé. Depuis toujours, Charlotte est préparée à ce destin extraordinaire : cours d'histoire, d'équitation, de danse, initiation aux "mystères". Gwendolyn a bien un pouvoir, elle aussi, mais personne ne le prend vraiment au sérieux : elle voit des personnes invisibles, les esprits de personnes décédées depuis des années, comme James, le sympathique jeune homme qui se promène dans les couloirs de son lycée.

Bien sûr, ce n'est pas Charlotte la porteuse du gène, mais bien Gwendolyn, la lycéenne "ordinaire". Elle va devoir apprendre en quelques jours ce qu'on a enseigné à sa cousine depuis toujours, intégrer la confrérie des Veilleurs, qui accompagne les voyageurs dans le temps depuis des siècles au service d'une mission mystérieuse, démêler les secrets de sa famille et découvrir si elle peut faire confiance à Gidéon, l'autre voyageur dans le temps, âgé d'à peine deux ans de plus qu'elle et qui n'est pas du tout, mais alors pas du tout son genre...

Rouge Rubis, Bleu Saphir et Vert Emeraude - Kerstin Gier

On a tous les ingrédients d'une certaine littérature ado : la lycéenne ordinaire qui prend conscience peu à peu de ses pouvoirs, la bonne copine qui partage tous ses secrets et l'aide dans sa quête, les rebondissements, l'humour, la touche de fantastique, l'histoire d'amour... mais qu'est-ce que c'est bien fait ! Les pages se tournent toutes seules et on prend un réel plaisir à se faire embarquer, à rire, s'émouvoir, et à redécouvrir son propre petit cœur en pâte d'amande, donc.

Moi qui ai tellement envie ces derniers temps de légèreté et d'histoires qui finissent bien, je n'ai pas boudé mon plaisir et j'ai été heureuse de partager cette lecture avec ma grande. D'ailleurs, je sais que je ne suis pas la seule parce que la libraire qui nous a vendu le tome 2 nous a aussi avoué avoir adoré les trois tomes !

Rouge Rubis, Bleu Saphir et Vert Emeraude - Kerstin Gier

(Petit bémol sur la couverture du tome 3 qui ne reflète absolument pas, je trouve, l'ambiance du livre... ils ont bien fait de prendre les affiches des films pour les deux premiers !)

C'est une règle quasi universelle, pourtant : je déteste les histoires de voyage dans le temps. Trop de paradoxes temporels, d'incohérences... il n'y a guère que dans Harry Potter que j'ai trouvé l'intrigue autour du voyage dans le temps bien construite ! Ici, j'ai trouvé que c'était très intelligemment utilisé, avec des incidents qui donnent des indices sur la suite du livre et qu'on attend pour "boucler la boucle" de l'intrigue.

Et j'ai beaucoup apprécié que l'étrange don de Gwendolyn, qui parle aux esprits ou aux gargouilles, soit traité sur le mode de l'humour, avec gargouille un peu trop collante qui cherche un ami ou fantôme qui donne des conseils de savoir vivre pour le 19ème siècle.

D'ailleurs, l'humour et une certaine légèreté de ton sont sans doute les ingrédients qui donnent toute leur saveur à ces romans et lui ont permis de tant m'accrocher - je ne me prononcerais pas pour ma miss, il faudrait lui demander. ;)

Rouge Rubis, Bleu Saphir et Vert Emeraude - Kerstin Gier

Alors bien sûr, j'avais deviné l'une des révélations finales du tome 3... au milieu du tome 1 ? Mais après tout, quelle importance ? Ici, on est clairement dans la lecture plaisir, celle où on se laisse raconter une histoire et qui nous emporte ailleurs. Et ça fait tellement du bien, parfois...

D'ailleurs, vous auriez d'autres titres à me conseiller, en ado ?

Partager cet article

Repost 0
Published by anne(tte) - dans Mes lectures Roman ado
commenter cet article

commentaires

Marie 15/06/2017 20:09

Encore une référence à noter et tester. Merci beaucoup! :-)
Les miennes datent... mais la trilogie de Matsuyama Kaze, de Dale Furutani a fait l'unanimité à la maison, moi comprise. :-)
Premier tome reçu en prix en fin d'année scolaire au collège par un de mes loulous, mais je ne me souviens plus laquelle... Pas sixième, j'en suis sûre. Je dirai quatrième...

anne(tte) 15/06/2017 20:58

De mon côté, je note la trilogie de Matsuyama Kaze que je ne connaissais pas. Merci beaucoup ! :) Et dis-donc, quel joli cadeau, un livre en fin d'année... J'aurais bien aimé que mon collège fasse ça ! Celui de ma miss, non, mais elle a gagné des bonbons à un concours d'anglais, c'est déjà ça. ;)

~ Présentation ~

Le blog à histoires
: Des livres, du tricot, de la couture, de l'aquarelle, des dessins... Bienvenue chez moi !
Contact

~ ~ ~ ~

Abracadacraft, Des idées pour aujourd'hui et pour deux mains

plumetis

Suivez-moi sur Hellocoton

~ Rechercher ~

~ En cours ~

Côté tricot...

Côté lecture...

 

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -