28 novembre 2016 1 28 /11 /novembre /2016 12:18

Ces dernières semaines, j'ai lu, j'ai cousu, j'ai passé du temps avec les enfants, j'ai tricoté, crocheté, accueilli des enfants à la bibliothèque, choisi des livres, couvert des livres, aidé à faire les devoirs, consolé les petits et gros chagrins, j'ai marché dans la forêt, repris le sport, écrit pour un spectacle de Noël, ... mais je n'ai rien écrit sur le blog.

Octobre est passé, Novembre s'achève... Sans que rien n'ait été décidé, la pause s'est faite, avec ce qui va avec de questionnements et de prise de recul...

Ça existe, le slow blogging ?

Pour être honnête, ça m'a manqué. Mais quelque chose m'empêchait de revenir vers le blog (je veux dire quelque chose d'autre que mon emploi du temps de maman-bibliothécaire débordée) : l'envie de faire autrement, différemment.

J'ai pris le temps de réfléchir à tout ça et je me suis dit que ce serait une bonne idée, en fait, de partager ça avec vous, lecteurs fidèles ou de passage. Parce que je pense que ces questions, d'autres se les posent et un peu de la même manière. Et que j'adorerais avoir votre avis.

Ça existe, le slow blogging ?

J'ai commence ce blog "pour de vrai" en 2010 (après une première tentative en 2009, vite incompatible de la grossesse de mon petit bonhomme). C'était la grande époque des blogs : une sorte d'effervescence, pleine d'envie de partager, de maladresses, d'amateurisme. C'était la grande époque des patrons intemporels de Citronille (rappelez-vous, les couseuses), jamais à la bonne taille, on partageait des infos dans un langage codé du type "en prenant le 8 ans en hauteur et le 4 ans en largeur, j'ai obtenu un 6 ans du commerce que j'ai rallongé de 3 cm." :P Les photos étaient mal cadrées, mal éclairées, et on voyait tout le bazar en arrière plan (planche à repasser, méga installation playmobils et tour de cubes). Enfin, certaines s'en sortaient mieux que d'autres et avaient un appartement à faire pâlir d'envie les magazines de déco... mais globalement, on s'en fichait un peu. On postait des photos sur les blogs collectifs, avec 20 messages par jour, on faisait des défis 13 ou cousette pour petit boy, et c'était un peu le bazar, il faut bien le reconnaître ! On faisait des swaps, aussi, en échangeant des cadeaux avec des inconnus. C'était un peu fou, mais c'était chouette.

Et puis, petit à petit, les choses ont changé.

Ça existe, le slow blogging ?

A force de lire et de partager des conseils, les blogs sont devenus plus "professionnels". Avec de belles photos, retouchées ou recadrées. On a commencé à s'excuser si on photographiait ses cousettes à la lumière électrique, si elles n'étaient pas impeccablement repassées ou si les jouets du petit frère traînaient à l'arrière (bref, si notre maison était une vraie maison). On a complexé sur nos finitions pas super top et nos coutures pas forcément parfaites.

Les blogs ont été envahis de patrons indépendants à la mode, qui venaient de sortir, le temps de découvrir leur existence et on avait trois modes de retard. Et puis les blogs ont été "désertés", ça a été sur Facebook que ça se passait, puis sur Instagram. D'ailleurs, les conseils pour les bloggueuses, c'était d'être présente sur les réseaux sociaux pour rencontrer le succès. Les nouveaux patrons de De rerum natura sont annoncés sur Facebook et pour C'est dimanche, devenu Nun studio, pour s'adapter au monde anglo-saxon, c'est sur Instagram que ça se passe. Pardon pour les non initiés, disons juste que ce qui se passait sur les blogs est allé se passer ailleurs.

Un blog, côté couture ou tricot, c'était un peu has been...

Une sorte de pression s'est installée : il "fallait" lire le maximum de livres et tout chroniquer, coudre des garde-robes home-made complètes à ses trois enfants, tricoter les modèles de la dernière collection de BT à leur sortie, et même plutôt tricoter les modèles avant leur sortie en étant testeuse. J'exagère un peu, mais vous voyez l'idée.

Ça existe, le slow blogging ?

Et moi, dans tout ça ? Je n'ai pas de compte Facebook : pas envie, pas convaincue, j'avais l'impression que les échanges sur Facebook restaient trop en surface, superficiels. Je me souviens avoir revu quelqu'un sur Paris, après mon déménagement (en 2009), qui me disait qu'elle était restée en contact sur Facebook avec une amie commune. Je lui ai demandé comment elle allait et elle m'a répondu "j'en sais rien, mais jeudi dernier, elle avait pas envie d'aller bosser". Ça m'a laissée un peu perplexe...

Et Instagram ? J'y vais, de temps en temps, sans avoir ouvert de compte (ça viendra peut-être ?), via le lien Instagram de mes blogs préférés (ceux où il n'y a presque plus d'articles). Mais bon... je sais pas...

Ça existe, le slow blogging ?

En fait.. j'aime bien les blogs. Instagram, ça doit être très facile à utiliser (je n'ai pas de smartphone alors je ne sais pas... mais j'imagine) mais je me demande : une photo, une phrase, est-ce qu'on peut vraiment dire des choses intéressantes, personnelles ? Personnelles pas dans le sens intime (ce n'est pas l'objet) mais quelque chose qu'on pense vraiment, auquel on a réfléchi, qui vient de soi, pas l'écho des idées qui passent ou juste un "j'adore !" ou un "mon nouveau top préféré va si bien avec mes chaussures". Je dis pas qu'il en faut pas, des échanges comme ça (je vais pas dire le contraire, j'adore Regarder les reines du shopping !) mais bon, prendre le temps de réfléchir à ce qu'on veut partager, et prendre le temps de le partager avec plusieurs paragraphes, je trouve ça bien aussi.

Alors, évidemment, c'est le contraire de tous les conseils qu'on nous donne : faites des articles courts, les internautes ne lisent que les deux premiers paragraphes.

... euh, vous êtes toujours là ou je vous ai perdus en route ?

Ça existe, le slow blogging ?

Donc, je me demandais, ma place au milieu de tout ça ? Moi qui peux écrire des articles longs, dont la maison n'est pas parfaite, qui refuse de mettre le minois de mes enfants (ils font craquer tout le monde mais ça me gêne un peu de les montrer en entier, je me dis que plus tard, ils seront peut-être contents de ne pas avoir fait leurs premiers pas sur le web à leur plus jeune âge ?), qui parle à la fois de livres pour adulte, pour enfant, de couture, de tricot et de crochet ("un sujet, choisissez un sujet, sinon vous allez perdre vos lecteurs, et puis il y aura pas de case correspondante sur hellocoton") et qui ne suis ni sur Facebook, ni sur Instagram ? Je fais quoi ? Je change tout ? Rien ? J'arrête ?

Ça existe, le slow blogging ?

Depuis ses débuts, ce blog ne m'a pas conduit où je l'imaginais au départ. Ce qui veut dire qu'il m'a conduite ailleurs. Il m'a permis de faire de belles rencontres, ce que je n'imaginais pas au départ : j'ai appris à crocheter avec Marie, qui a créé de beaux modèles de crochet depuis. J'ai été contactée par Nancy Guilbert qui m'a fait découvrir ses livres si pleins de sensibilité. J'ai participé aux défis lecteurs de Sophie Hérisson (et grâce à elle, la rentrée littéraire est devenue un véritable événement de mon année, même quand je ne m'inscris pas à ses défis !). J'ai contacté une créatrice de patrons de tricot israélienne (via son blog en hébreu !) pour traduire son patron et le mettre sur le blog. J'ai échangé avec des lectrices fidèles qui savent même lire entre les lignes quand ça ne va pas (merci ♥). J'ai eu le bonheur d'être sélectionnée sur Abracadacraft et sur Ravelry (j'suis fière). Et tant d'autres choses que je ne raconte pas ici...

Si je réfléchis à mes motivations pour ce blog, en prenant du recul, j'en vois deux. La première, c'est PARTAGER. Partager des coups de cœur lecture, des astuces ou des infos tricot... j'adore quand on me pose des questions et que je peux renseigner, quel que soit le sujet. La seconde, même si ça peut paraître présomptueux, c'est de CRÉER. Créer quelque chose de beau, qui me plaise, le même plaisir de créer que celui du tricot ou de la couture, en fait.

Et puis si, il y en a une troisième, c'est de continuer ces RENCONTRES faites au détour d'un article, d'un commentaire...

 

Ça existe, le slow blogging ?

Et pour la suite, ce sera comment ? Continuer de faire un blog, de prendre le temps d'écrire des articles, de montrer les choses plus tard, trop tard, de ne pas tout montrer - faire moins pour peut-être davantage approfondir les choses.

Prendre le temps de ne pas tout partager, juste mes livres préférés peut-être, de ne pas parler de tout ce que j'ai aimé non plus ou que j'ai envie de montrer (parce que sinon, je m'en sortirais pas !).

Dans ce monde des blogs et des réseaux sociaux où tout va si vite, il y a peut-être encore moyen de faire les choses sur un autre rythme ? Un peu à la manière de ces mouvements "slow" qui fleurissent un peu partout. D'ailleurs, je ne sais pas si vous avez remarqué, mais quand c'est "slow", souvent, c'est pas forcément lent, c'est plutôt faire les choses à leur rythme. Enfin, j'ai l'impression.

Prendre le temps, et puis faire un peu différemment, tenter des choses, chercher la manière dont j'ai envie de partager ce que j'ai envie de partager. Quelque chose qui est en amorce dans les derniers articles, en fait.

Ça existe, le slow blogging ?

Un petit mot sur les photos, pour finir. J'ai pris celles-ci il y a quelques semaines, au détour de mon jardin. Des toutes petites choses qui montrent leur beauté quand on s'arrête pour les regarder. Du buis qui revient à la vie après avoir été dévasté par la pyrale du buis, qui n'avait laissé presque que le bois. Une plante rapportée par ma miss Ju en bus, il y a deux ans, "parce qu'il fallait la sauver" d'avoir été désherbée du potager de l'école - elle a été mise dans un pot par des petites mains, oubliée dans un coin et ça ne lui a pas trop mal réussi.

Et pour le slow blogging... j'imagine que si je cherche sur Google, je vais me rendre compte qu'il y a 10000 blogs qui ont lancé le concept depuis au moins trois ans (comme pour tout). Mais j'ai préféré ne pas chercher. Parce que j'avais envie de parler de ça, à ma manière. Tout comme j'ai envie de savoir ce que vous, vous en pensez. Je ne suis sans doute pas la seule à me poser ces questions ? à avoir envie d'autre chose ?

Partager cet article

Repost 0
Published by anne(tte) - dans blog
commenter cet article

commentaires

Felicity Lemon 13/12/2016 22:14

Bonjour, Continue comme cela, j'aime l'ambiance calme qui émane de tes articles... Je passe de temps en temps sur ton blog pour voir s'il y a un nouvel post : si c'est la cas, c'est un petit moment de joie ; si ce n'est pas le cas, je prends 5 minutes pour retrouver un article qui m'a plu... J'ai moi aussi un blog, mais je l'ai conçu pour me souvenir de mes cousettes et tricots divers... mais je ne suis très assidue !!! Pourtant, j'aime bien m'y replonger de temps en temps comme dans un album photo.

Felicity Lemon 19/12/2016 15:45

Merci pour ton compliment. Cette Nita Wrap Skirt fut la jupe de l'été 2016 !

anne(tte) 14/12/2016 18:19

Quel adorable commentaire, ça me fait chaud au cœur de le lire. :) Merci... ♥
Et j'en profite pour te dire que je trouve tes cousettes très soignées, la Nita Wrap Skirt doit être irrésistible. ;)

tic@ 30/11/2016 18:54

Je te suis et te comprends. Je continue à bloguer tout d'abord par plaisir purement personnel, un peu comme j'écrirais mon journal. J'aime les échanges que mes écrits suscitent parfois, et je suis certaine que ce ne serait "pas la même chose" sur un réseau social quelconque, je n'en fréquente aucun.

anne(tte) 14/12/2016 18:20

Oh, j'avais oublié de te répondre, Tica...honte à moi... je crois que comme pour Camilla Lackberg, on est sur la même longueur d'onde. ;)

Lili 29/11/2016 15:10

Mais bien sûr qu'on peut "slow-blogger". Ces pages font partie de notre univers et elles n'ont pas à être standardisées ou à ressembler à ce qu'on voit ailleurs. Fais comme il te plaît.

Marie 28/11/2016 22:26

Ahhh, j'oubliais! Un voisin bienveiillant m'a donné un article paru dans notre journal local il y a quelques semaines pour traiter les plants de buis. Si ça t'intéresse.
Il y a aussi les platanes qui ont été bien malades (anthracnose) cette année. On est en train de mettre au point un traitement à notre façon pour le nôtre. À suivre...

anne(tte) 28/11/2016 22:59

Pour le buis, ça m'intéresse. Tous les buis de la région ont été ravagés cet été, une vraie calamité... malheureusement, il n'y en a plus guère que dans les jardins, les sous-bois ont été dévorés par des nuées de papillons... ils rentraient partout dans les maisons, une amie à moi en a même trouvé dans son frigo !

Marie 28/11/2016 22:12

Quel beau programme! :-)))
Mais j'avoue aussi que je suis très "égoïstement" ravie de te relire!
Il y a le slow-blogging, peut-être, mais il y a aussi le slow answering parfois...
Avant tout, il faut être soi et surtout, il faut prendre le temps de cultiver son jardin et de le préserver.
Au plaisir de te lire à ta façon. :-)
PS : Je lis Koridwen. J'ai vu dans ton Instagram à toi, sur le côté, que tu avais continué à lire la série. ;-)

Marie 28/11/2016 23:17

Mon Dieu, non!!!!! Je suis confuse! Je parlais uniquement de moi! J'ai zappé pas mal de messages cet été... :-/
Je t'envoie la photo de l'article demain. :-)

anne(tte) 28/11/2016 22:57

Tu parles de slow answering, j'espère que je n'ai pas trop tardé à répondre à tes commentaires... j'ai eu bien du mal à répondre aux commentaires ces derniers temps aussi...
Oui j''ai continué la série U4, j'ai même lu le dernier il n'y a pas longtemps. Koridwen reste un de mes préférés avec Yanis, j'espère qu'il te plaira autant qu'à moi ! Et merci pour ta présence fidèle et attentive, tu sais qu'elle me touche toujours beaucoup. ♥

Marie Dardennes 28/11/2016 18:55

Quel moment délicieux ! J'ai pris le temps de lire tout ton article et j'avoue que cela faisait bien longtemps que je ne m'étais pas posée pour lire un article de blog ! Comme beaucoup, je suis une grande fan d'Instagram. Ce n'est pas pareil ; je dirais que c'est complémentaire. Pour ma part, je vais bientôt mettre du slow dans ma vie et du coup revenir vers le blog. Je vais prendre le temps de t'expliquer tout cela par mp. Bises et à très bientôt :-)

anne(tte) 28/11/2016 22:54

Merci Marie ! J'ai hâte d'en lire plus, et de te lire à nouveau sur ton blog. Tu avais su trouver un ton particulier que j'aimais beaucoup. :)

~ Présentation ~

Le blog à histoires
: Des livres, du tricot, de la couture, de l'aquarelle, des dessins... Bienvenue chez moi !
Contact

~ ~ ~ ~

Abracadacraft, Des idées pour aujourd'hui et pour deux mains

 

~ Rechercher ~

~ En cours ~

Côté tricot...

Côté lecture...

 

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -