6 juillet 2016 3 06 /07 /juillet /2016 18:47
Du domaine des Murmures - Carole Martinez

Imaginez... Vous marchez doucement au milieu de vestiges du Moyen Âge et soudain, une voix surgit des pierres, comme un murmure... Esclarmonde, elle qui vécut un destin extraordinaire sans jamais quitter sa cellule, vous entraîne dans ce douzième siècle sauvage et exalté, où la folie de Dieu se mêle à celle des hommes, où les légendes s'ancrent dans la réalité...

Du domaine des murmures est un très joli livre, ciselé, un peu cruel, aux personnages forts, qui nous emmène là où on ne l'attend pas. Là où moi, en tout cas, je ne m'y attendais pas.

Loin de l'image d'une ermite, Esclarmonde est une jeune femme indépendante, qui n'a pas d'autre choix pour s'affirmer et refuser la vie (et le mariage) qu'on lui a choisi que de demander, de manière spectaculaire, à se retirer du monde. On lui construit une chapelle et une petite cellule : elle assiste à ses propres funérailles dans la première avant d'entrer dans la seconde. On mure l'entrée, elle doit y rester jusqu'à sa mort. Il ne devrait plus rien se passer pour elle... et au contraire, ce n'est que le début de son histoire.

La colère de son père, le désespoir de son fiancé qui la regarde vraiment pour la première fois au moment où elle refuse de l'épouser, la ferveur des villageois pour qui elle fait figure de sainte, l'amitié d'autres femmes, atypiques et indépendantes comme elle dans un monde d'homme... sa tombe n'est pas coupée du monde et les joies comme les drames peuvent encore y survenir...

Une très bonne surprise, donc, que ce petit roman, même s'il m'a donné envie de lire quelque chose d'un peu plus léger juste après...

Partager cet article

Repost 0
Published by anne(tte) - dans Mes lectures
commenter cet article

commentaires

Marie 07/07/2016 00:46

Snob, je suis un petit peu snob... :-(
J'ai toujours eu un faible irrationnel pour les Goncourt des lycéens. Il me semble que les lycéens ont encore une certaine indépendance d'esprit dans leurs choix.
Cependant, ce livre sur lequel je me suis attardée en librairie, je l'ai toujours reposé.
Erreur donc...

anne(tte) 07/07/2016 07:48

Snob ? Ben non, pourquoi ?
Oh, et tu sais, je ne savais même pas que ce livre avait eu le Goncourt des lycéens (honte à moi, ça devait être marqué dessus pourtant ?). Et maintenant que tu le dis, je trouve qu'il a un côté "très Goncourt des lycéens" (un peu dans l'esprit de "La joueuse de Go" ou du "Soleil des Scorta", des livres courts et forts). Moi aussi, je trouve que le Goncourt des lycéens est une référence, je pense que les lycéens savent récompenser des livres forts, sans calcul ou trop tomber dans l'analyse... je n'ai jamais été déçue par un Goncourt des lycéens, même si je suis loin de les avoir tous lus. Là, tu as la preuve que je n'ai pas trop suivi le palmarès. ;)

~ Présentation ~

Le blog à histoires
: Des livres, du tricot, de la couture et encore des livres... Bienvenue chez moi !
Contact

~ ~ ~ ~

Abracadacraft, Des idées pour aujourd'hui et pour deux mains

 

~ Rechercher ~

~ En cours ~

Côté tricot...

Côté lecture...

 

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -