28 janvier 2016 4 28 /01 /janvier /2016 11:02
Temps glaciaires

C'est une amie qui m'a dit un jour "tu devrais lire un livre de Fred Vargas, c'est un peu ton genre d'humour". Et une autre amie qui m'a offert Temps glaciaires (j'ai des amies formidables !).

Dès les premières pages, j'ai compris, quand l'un des personnages, remarquant que "le fond de l'air est frais", se demande comment on appelle le contraire : le dessus de l'air ? Exactement le genre de questions que je suis capable de (me) poser - je suis rassurée, je ne suis pas la seule !

Au fil de ma lecture, j'ai trouvé ce roman surprenant. Fantaisiste, et même farfelu parfois, je me suis souvent demandé comment elle allait arriver au bout de son histoire et boucler toutes les boucles. Mais je faisais confiance, forcément, au commissaire Adamsberg et à ses intuitions étranges, personnage original et attachant, qui préfère marcher à côté du chemin pour fouler l'herbe dès qu'il le peut et récolter patiemment les graines de gratteron qui sont restées accrochées à son pantalon. Et à Danglard, l'érudit, qui semble connaître tout sur tout comme une encyclopédie vivante (et se vexe un peu quand il ne connaît pas). Et à Renancourt, force de la nature au caractère entier (et pourtant, personnage féminin). Et à... c'est l'une des forces du livre, je trouve, chaque personnage est finement brossé, avec les petits détails qui font vrai, et chaque membre du commissariat a le droit d'être un vrai personnage, avec sa personnalité.

Côté enquête, tout commence par une vieille dame, elle va bientôt mourir, elle veut absolument poster elle-même une lettre, malaise, la lettre tombe, la lettre est ramassée par une inconnue et postée... et puis tout s'enchaîne : un suicide qui est finalement un meurtre, un autre suicide qui pourrait être un meurtre, un signe mystérieux qui ressemble à un H barré, des morts en Islande il y a des années qui pourraient être liées aux affaires en cours ou peut-être pas, un sanglier domestique qui s'appelle Marc, une Association d'étude des œuvres de Robespierre... Pistes qui s'ouvrent et se referment, ou plutôt pour reprendre l'image utilisée par Adamsberg, pelote d'algues de plus en plus entremêlées... Une vraie intrigue policière bien ficelée, pleine d'impasses et de chausse-trappes.

Un livre étrange et déroutant mais, vous l'aurez compris, une vraie belle découverte !

Partager cet article

Repost 0
Published by anne(tte) - dans Mes lectures
commenter cet article

commentaires

Sophie Hérisson 02/02/2016 15:21

J'adore cette auteure, mais voilà quelques années que je n'ai pas lu ses nouveaux livres ! Il faut que je m'y remette !

Marie 29/01/2016 15:21

Je me relis....
je n'en ai jamais lu aucun.... c'est pas français ça... :-/
Oups, mais ça non plus. ;-D

Marie 29/01/2016 15:13

Un auteur, dont on ne peut pas ignorer le nom, dont on voit les livres sur tous les rayons, mais je n'en ai jamais lu aucun, même pas feuilleté.
La seule chose que je sais, c'est qu'elle a un métier d'origine qui m'aurait vraiment beaucoup plu. :-)

anne(tte) 02/02/2016 09:33

Tu as piqué ma curiosité, il faut que je cherche quel était son métier d'origine...

Michèle 28/01/2016 13:15

J'adore cette auteure !

anne(tte) 02/02/2016 09:32

Tu en as lu d'autres, alors ? Il paraît qu'ils sont tous bien.

~ Présentation ~

Le blog à histoires
: Des livres, du tricot, de la couture, de l'aquarelle, des dessins... Bienvenue chez moi !
Contact

~ ~ ~ ~

Abracadacraft, Des idées pour aujourd'hui et pour deux mains

plumetis

Suivez-moi sur Hellocoton

~ Rechercher ~

~ En cours ~

Côté tricot...

Côté lecture...

 

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -