16 novembre 2015 1 16 /11 /novembre /2015 09:29

Comme tous les parents, depuis hier, nous avons été confrontés à la même question : que dire, comment le dire, à nos enfants ? Je ne suis pas experte ou professionnelle, je ne peux que partager mon expérience de parent, en me disant que ça pourra peut-être donner des pistes à d'autres...

Vous trouverez aussi quelques ressources en fin d'article, sentez-vous libre de zapper la partie témoignage si vous préférez. ;)

Mon témoignage de maman :

Nous avons trois loulous de 10, 8 et 5 ans, de personnalités bien différentes. Mais le quotidien fait que le premier échange a été fait en famille, quand les enfants sont revenus des courses samedi matin avec leur papa (nous n'avions pas pris les infos, mon mari a découvert la nouvelle en voyant les titres des journaux et moi, à peu près en même temps, en consultant mes mails). Le papa leur en a forcément parlé dans la voiture en revenant... le connaissant, sans trop de détails, juste les faits. Malheureusement, depuis janvier, les trois loustics savent que les attentats existent...

En rentrant, nous en avons donc parlé ensemble, c'est à dire que leur papa et moi avons échangé devant eux, pour savoir si l'autre était au courant, puis ils nous ont posé des questions auxquels nous avons répondu le plus clairement et simplement possible (c'est toujours un bel exercice pour les parents, ça clarifie drôlement les idées d'expliquer avec des mots d'enfant !). En fait, en y repensant, je me rends compte que nous avons surtout répondu aux questions de notre loulou de 5 ans (mais les deux grandes sœurs n'avaient pas les oreilles dans leur poche !). Aux grandes sœurs, surtout miss Ju, 10 ans, on s'est autorisés à dire pour certaines questions qu'on en parlerait plus tard, sans la présence de son frère, ce que nous avons fait dès que l'occasion s'est présentée. Je pense que sur ce genre de sujets graves, il vaut mieux ne pas trop anticiper les questions des enfants, ça ne rajoute pas d'angoisses à celles qu'ils auraient déjà (par exemple, aucun des trois n'a visiblement de crainte que cela n'arrive dans notre village... je pense que leur dire qu'ils sont en sécurité aurait pu les amener à se poser des questions).

Miss Ju a demandé presque tout de suite à regarder Arte Junior, le très bon journal d'Arte pour les 8-12 ans. La prochaine édition étant le dimanche matin, elle l'a vu hier, à un moment où elle pouvait être seule avec moi - je n'ai rien commenté, je voulais juste être là au cas où pour voir sa réaction et qu'elle puisse me poser des questions ou m'en parler. Elle avait relativement peu de questions mais elle était très en demande d'autres infos et compte bien regarder le prochain numéro d'Arte Junior (celui de ce matin).

J'ai ensuite proposé à sa sœur de 8 ans de le regarder (sachant qu'elle est très sensible et facilement impressionnée par les films, je voulais vérifier les images du journal avant de lui montrer) ; contrairement à sa grande sœur, elle a eu beaucoup de questions et nous avons bien discuté après, elle avait aussi beaucoup besoin de me donner son avis (c'est aussi une petite miss qui réfléchit beaucoup !).

Elle m'a raconté que leur chefs scouts leur en avaient parlé (il se trouve qu'ils avaient une réunion scout hier) et qu'ils leur avaient dit que beaucoup de musulmans étaient très gentils... j'avoue que je n'avais pas pensé à le faire, ça me paraissait tellement évident ! Mais je me rends compte que ça vaut sans doute la peine de le dire aux enfants, surtout qu'ils ne font pas forcément le lien entre les mots "islam" et "musulman" qui ne ressemblent pas, alors que "islam" et "islamiste"... Ma miss a ainsi été complètement rassurée quand je lui ai dit que sa nounou était musulmane (et si tata est musulmane, alors il y a des musulmans HYPER gentils !). Elle m'a posé beaucoup de questions sur l'Islam et ça a été l'occasion d'un joli échange autour de la religion... J'ai souvent eu l'occasion de parler de religion avec des musulmans quand j'étais étudiante et j'avais été frappée des points communs entre la religion chrétienne et la leur. J'étais contente de lui partager ce que je connais de leur religion.

Hier soir, nous avons tous mis une bougie sur le rebord de notre fenêtre. J'ai profité du modèle de photophore mis sur le site de Marie Claire Idée pour les orner du message "Pray For Paris" (les enfants ont suivi le découpage de près, une activité manuelle qui les associait finalement aussi au geste).

En fin de compte, échanger avec les enfants nous permet à nous aussi de nous recentrer sur l'essentiel... Je réalise que nous leur avons aussi beaucoup parlé aussi de toute la solidarité qui se manifestait pour la France à travers le monde et qu'ils en ont eux aussi beaucoup reparlé. Est-ce qu'en fait, ce n'est pas une des choses essentielles à leur faire découvrir, cette solidarité et cet amour de la liberté, de l'égalité et de la fraternité partout dans le monde ?

Quelques ressources

Le numéro d'Arte Junior d'hier, destiné aux 8-12 ans, dont les 6 premières minutes présentent les événements ainsi qu'un dossier "questions d'enfants" sur les islamistes.

Depuis, on m'a envoyé le lien vers la page de La Croix "Attentats de Paris : comment réagir face aux questions des enfants". Il comporte un numéro spécial de deux pages d'Astrapi qui présente les événements avec des mots simples, ainsi que l'interview d'une pédopsychiatre réalisée en janvier sur un sujet malheureusement similaire - après avoir échangé avec mes loulous, je ne partage pas son point de vue sur un point, celui de ne pas dire que les attentats sont commis par des islamistes. J'ai pu voir qu'il n'est pas inutile que les enfants connaissent le mot, qu'ils entendront forcément à l'école pour les plus grands, pour savoir que l'islam, c'est la religion des musulmans (même si les mots ne se ressemblent pas) et que musulman et islamiste, c'est pas du tout la même chose !

Sophie (Hérisson), qui est documentaliste, a publié un très bon article "Des ressources pour parler aux enfants des attentats" pour présenter ce qu'elle va faire auprès de ses collégiens, avec beaucoup de ressources. Elle a notamment prévu de les sensibiliser aux images qui circulent sur les réseaux sociaux et sont en fait des images détournées, comme ces photos de scènes de joie à Gaza, présentées sur Twitter comme suivant les attentats de Paris alors qu'il s'agit en fait de personnes célébrant en 2012 le cessez-le-feu entre Israël et le Hamas (!) - le décryptage est fait sur le site du journal Le Monde.

Enfin, même si ça paraît bien peu, le photophore à réaliser en papier #PrayForParis, que nous avons fait en famille.

Partager cet article

Repost 0
Published by anne(tte)
commenter cet article

commentaires

tic@ 17/11/2015 09:54

merci Annette pour ce post très riche, je découvre le journal d'arte TV, et ai fait suivre le lien sur les photos tronquées à ma grande. Tu as raison, la discussion se poursuit au-delà de l'horreur et d'autres valeurs émergent.

Marie 16/11/2015 13:48

Merci beaucoup pour ce partage. Voici des pistes qui vont bien m'aider.
En effet, je m'occupe d'enfants de 7 à 10 ans deux fois par semaine. Je m'inquiétais et réfléchissais. Comment allais-je m'y prendre pour trouver les mots justes correspondant à leur sensibilité et leur maturité?
Merci beaucoup!

Sophie Hérisson 16/11/2015 11:27

C'est bien de pouvoir expliquer aux enfants. J'avoue que j'étais contente que ma petite soit trop petite encore, ça m'a permis une bulle d'oxygène au milieu de mes recherches pour les élèves...

~ Présentation ~

Le blog à histoires
: Des livres, du tricot, de la couture et encore des livres... Bienvenue chez moi !
Contact

~ ~ ~ ~

Abracadacraft, Des idées pour aujourd'hui et pour deux mains

 

~ Rechercher ~

~ En cours ~

Côté tricot...

Côté lecture...

 

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -