30 décembre 2014 2 30 /12 /décembre /2014 09:54
Sous les couvertures

Sous les couvertures... les couvertures des livres, bien sûr. C'est là que nous emmène Bertrand Guillot pour un roman aux allures de conte.

Petite librairie de quartier, un samedi soir. Le libraire est fatigué, les derniers clients s'attardent. Bientôt, il va baisser le rideau de fer pour le week-end. Ce qu'il ne sait pas, c'est que, comme à chaque fois qu'ils sont seuls, les livres s'animent, volent à travers la librairie, débattent sans fin sur leur sujet préféré, "qu'est-ce que la littérature ?". Ce samedi soir, pourtant, n'est pas comme les autres. La menace est là : dès lundi, le libraire devra remplir les cartons des retours pour faire de la place pour les nouveautés qui ne cessent d'arriver. Les livres du Boudoir, au fond de la librairie s'inquiètent. La révolte gronde... Une seule solution : prendre la place des best-sellers sur la table, à côté de la caisse.

J'ai eu la chance de participer aux matchs de la rentrée littéraire, organisés par Price Minister. Nous pouvions choisir le livre que nous souhaitions lire et j'ai tout de suite été attirée et intriguée par celui-ci : un livre sur les livres, sur les librairies, qui est quand même une histoire... c'était pour moi, c'est sûr !

Le début du livre m'a un peu désorientée. Le côté "conte" peut-être, je me demandais où l'auteur allait, comment il allait exploiter ce point de départ si original : les livres sont vivants et leur personnalité reflète celle de leur auteur. Arrivée à la moitié, je suis entrée dans l'histoire et je l'ai lue avec plaisir jusqu'au bout.

On trouve tout dans ce livre bourré de clin d’œils : l'Académicien (c'est un livre), qui impressionne tout le monde par son charisme mais qui n'est pas trop pour que les choses changent (ça vous rappelle quelqu'un ?), Junior, le jeune ambitieux dont l'auteur vient de la pub, Grand le roman au succès confidentiel, dans lequel son auteur a mis humblement tout ce en quoi il croit... Les classiques, qui regardent tout d'un regard de sage, les romans étrangers qui s'amusent du goût français pour les révolutions... mais aussi le libraire, son employée qui a un regard neuf sur la librairie, la critique littéraire, les auteurs en dédicace, le géant américain qui veut s'emparer du marché... et la liseuse qui récite son argument publicitaire appris dans une usine chinoise ou une université américaine.

Joli tour d'horizon, qui mine de rien fait se questionner, pas sur la littérature peut-être (débat qui ne peut jamais être clos) mais sur la lecture, le livre, la librairie. Un monde en mutation, où il est bien difficile de prédire l'avenir et où pourtant on sent qu'il faut inventer quelque chose. D'ailleurs, dommage que Bertrand Guillot ne nous fasse pas faire un tour par une bibliothèque, il y aurait tellement de choses à dire, aussi...

Pas forcément un coup de cœur mais une lecture à la fois agréable et intéressante... que demander de plus, au fond ?

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Casse-bonbec 25/01/2015 16:05

bonjour, une amie m'a envoyé le lien de votre article sur les différents blocages au tricot, car j'ai un problème avec mon ouvrage en cours.... du coup, je "feuillette" le blog et je me rends compte que nous avons choisi le même livre pour les matchs littéraires ! J'ai bien aimé aussi, quoiqu'un peu déçue par la fin. Ma critique est ici : http://creativ-idees.over-blog.com/2014/11/match-litteraire-price-minister-de-la-rentree-sous-les-courvertures.html

~ Présentation ~

Le blog à histoires
: Des livres, du tricot, de la couture, de l'aquarelle, des dessins... Bienvenue chez moi !
Contact

~ ~ ~ ~

Abracadacraft, Des idées pour aujourd'hui et pour deux mains

 

~ Rechercher ~

~ En cours ~

Côté tricot...

Côté lecture...

 

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -